La chronique des Bridgerton : L’identité de Lady Whistledown révélée dès le premier épisode ?

Alerte spoilers ! Un indice sur l’identité de Lady Whistledown était présent dès le premier épisode. L’aviez-vous repéré ? 

La saison 1 de La chronique des Bridgerton comptait plusieurs indices qui auraient pu mettre les spectateurs sur la piste de l’identité de Lady Whistledown. L’un d’entre eux aurait même pu aider à percer son secret dès le tout premier épisode de la série. Juste après le générique, la gossip girl d’un autre temps énonce la citation suivante “On dit que de toutes les chiennes, mortes ou vivantes, la femme qui écrit est la plus féroce.”. Il s’agit là d’une phrase écrite par Lord Byron, un poète britannique du dix-neuvième siècle. Un peu plus loin dans l’épisode, une nouvelle référence à l’auteur est faite par un autre personnage féminin.

Ce personnage n’est pas n’importe lequel puisqu’il s’agit de Penelope Featherington, qui révèle à la fin de la saison être Lady Whistledown. Après qu’un prétendant de Marina Thompson ait récité un poème pour la séduire, Colin Bridgerton critique la qualité de ses mots, ce à quoi Pénélope répond “n’est pas Byron qui veut”. Un indice subtile, étant donné que l’auteur de la citation utilisée par Lady Whistledown n’est jamais précisé. Autre élément lourd de sens dans cette saison 1 de La chronique des Bridgerton, la présence répétée d’un insecte, qui fait directement référence aux romans dont s’inspire la série.

Source: Lire L’Article Complet