Ces 7 produits de beauté insolites et répugnants que l'on utilisait autrefois

L’industrie cosmétique a fait des progrès et, croyez-nous, il valait mieux ! Petite sélection des pires produits de beauté d’antan, à (re)découvrir.

Restez informée

L’appareil à fossettes

Au début du XXe siècle, un atout physique était particulièrement plébiscité chez les femmes : les fossettes aux creux des joues. Alors pour celles qui en étaient dépourvues naturellement un instrument a été inventé en 1923 : l’appareil à fossettes. Il s’agissait d’une grosse armature métallique qui se plaçait autour de la tête et qui maintenait une pression sur les joues. Après plusieurs jours, des fossettes se formaient. Les prémices de la chirurgie esthétique.

Un démaquillant infusé au pigeon

Jean-Louis Fargeon, parfumeur officiel de Marie-Antoinette, avait établi une recette très particulière de lotion pour le visage à base de… pigeon mort. Une recette détaillée dans L’Art du Parfumeur, paru en 1801 : “Prenez deux pigeons vidés et coupés par morceaux (…) quatre onces de noyaux de pêches, douze blancs d’oeufs […], mettez ces matières à macérer pendant douze heures dans quatre livres de lait de chèvre frais tiré. Ensuite, il faut les exposer au soleil pendant trois jours, les mettre après dans la cave pendant environ quinze jours, après lequel temps vous filtrerez l’eau”.

De l’arsenic pour une belle peau

Poison très connu, saviez-vous que l’arsenic a longtemps été utilisé dans les produits cosmétiques ? Dans les crèmes et lotions, il était censé faire disparaître l’acné mais aussi les rides et les cernes.

De l’urine pour des dents blanches

Les Romains avaient une technique bien particulière pour garder leurs dents blanches : ajouter quelques gouttes d’urine dans leur “dentifrice”. L’acidité permettait d’éclaircir l’émail des dents. Par contre question goût… On ne préfère pas savoir.

⋙ Découvrez tous les produits répugnants qu’on utilisait autrefois

Source: Lire L’Article Complet