Que faire avec un œuf d'oie ?

Que faire avec un œuf d’oie ? C’est peut être la question que vous vous posez avec cet œuf très gros et bien blanc que la voisine vient de vous donner. C’est finalement un œuf comme un autre mais comme tout ce qui ne fait pas partie de notre quotidien, on fait preuve d’une espèce de méfiance avec cette question : puis-je vraiment le consommer sans prendre de risque ? A l’heure où les petites basses-cours fleurissent dans les villes de province pour avoir de bons œufs frais et pour éliminer facilement une partie de nos déchets, nous avons décidé de répondre à cette question.

Combien pèse un œuf d’oie par rapport à un œuf classique de poule ?

Pour répondre à cette première question, nous avons pesé un gros œuf de poule venu de la ferme locale puis l’œuf impressionnant de l’oie donné gentiment par la voisine. Verdict l’œuf de poule qui rentre dans la catégorie des gros oeufs pèse 73g quand celui d’oie pèse 136g, soit l’équivalent environ de deux œufs de poule moyens (60g) ou gros.

Quelles différences nutritionnelles entre un œuf de poule et un œuf d’oie ?

En cassant les œufs, une première différence apparaît. La coque de l’œuf d’oie est plus dure à casser mais ce n’est pas insurmontable. Elle est environ  fois plus épaisse aussi, ceci explique cela. Le blanc de l’œuf d’oie est vraiment blanc à la différence de celui de poule qui tire sur le jaune, il est aussi plus visqueux et épais (il est moins riche en eau). Le jaune lui, tout comme pour la poule, peut avoir des teintes variables en fonction de l’alimentation. Côté nutritionnel, l’œuf d’oie est un peu plus riche en lipides mais aussi en glucides et protéines (tout comme l’œuf de cane). Côté apport énergétique, l’œuf de poule apporte environ 145 cal/100g et en moyenne 70 cal/œuf contre 185 cal/100g et 266 cal/œuf pour celui d’oie.

Pourquoi dit-on parfois qu’il ne faut pas consommer d’œuf d’oie ?

Connaissant la provenance sûre de l’œuf d’oie, on a voulu le tester au plat mais on aurait pu aussi le faire à la coque. Bien sûr, et cela ne vous surprendra pas, l’œuf d’oie est au moins deux fois plus long à cuire que celui de poule. Au niveau gustatif, là on peut dire bof pour le blanc qui s’avère élastique et peu savoureux. Le jaune, lui, est plutôt collant et je dois reconnaître qu’à moins “d’adorer” le jaune d’œuf à l’excès, cela peut vite devenir écœurant. Mais au-delà de l’aspect gustatif, si des réserves sont apportées à sa consommation coque ou au plat, c’est pour des raisons sanitaires. Il semble que la coquille aux pores plus larges pourrait plus facilement absorber de mauvaises bactéries responsables entre autres de salmonellose. Donc, il est sans doute préférable de le réserver à d’autres usages culinaires.

Que faire de préférence avec un œuf d’oie ?

Faut-il pour autant ne pas utiliser les œufs d’oie ? Non bien sûr ! Certains les apprécient durs, cuits assez longuement. Mais surtout, leur richesse en lipides en font une excellente base pour des pâtisseries et autres gâteaux comme le simple, moelleux et délicieux gâteau familial au yaourt. Par contre, n’oubliez pas qu’un œuf d’oie vaut 2 œufs de poule !

Un conseil, tout comme pour les œufs de poule, si vous les achetez à la ferme près de chez vous et qu’ils ne sont pas tout à fait propres, évitez de les laver si vous ne les utilisez pas tout de suite. Cela fragilise la barrière de protection que constitue la coquille.

Galerie: 5 recettes au top pour sublimer les épinards (750 grammes)


  • Faites du sport ou fitness à prix malins sur Amazon


    Sponsorisé

    Amazon

Source: Lire L’Article Complet