Victor Belmondo : le petit-fils de Bébel sort de l’ombre

Victor Belmondo, le petit-fils de Jean-Paul Belmondo, est à l’affiche ce mercredi 19 mai du film “Envole-moi“, signé Christophe Barratier. Un premier rôle pour l’acteur de 27 ans, qui sort définitivement de l’ombre.

A propos de


  1. Jean-Paul Belmondo


  2. Victor Belmondo

Petit à petit, Victor Belmondo fait son nid. Pour la réouverture des salles de cinéma après sept mois de fermeture, les aficionados des salles obscures pourront découvrir le film Envole-moi, réalisé par Christophe Barratier. Une pépite dans laquelle le petit-fils de Jean-Paul Belmondo dévoile toute l’étendue de son talent, lui qui marche lentement mais surement dans les traces de son grand-père, avec qui la ressemblance est frappante. Un nouveau projet pour l’acteur de 27 ans, qui obtient son premier rôle principal au cinéma, une consécration.

Malgré le succès, l’humilité du fils de Paul et Luana Belmondo force le respect. “Je pense que c’est des attentes des gens extérieurs, mais je vis mon truc tel qu’il est, sans l’analyser, sans l’intellectualiser“, a-t-il expliqué à BFM TV, en évoquant son légendaire nom de famille qui pourrait être source de pression. Interrogé par nos confrères, Gérard Lanvin, qui lui donne la réplique dans le film, n’a pas tari d’éloges sur celui qui pourrait bien être la relève du cinéma français. “Il a, je pense, le même esprit que Jean-Paul: sur les tournages, il ne se prenait pas la tête.“, a-t-il affirmé.

“Le cinéma et moi, on s’est rencontrés”

S’il n’a pas choisi la voie professionnelle la plus facile, Victor Belmondo a, à coup sûr, choisi la plus évidente à ses yeux. Le cinéma, il l’a dans la peau. Inspiré par la carrière de son grand-père, dont il est très proche, le jeune homme s’est lancé avec brio. “C’était là depuis toujours. Pourquoi c’est tombé sur moi, et pas sur mes deux frangins, je n’en sais rien! À un moment donné, le cinéma et moi, on s’est rencontrés. C’est inexplicable. Ce désir de jouer, d’aller sur les scènes, il était en moi. Je me souviens qu’à l’âge de 10 ans, j’ai joué dans le court-métrage Acharnés de Régis Mardon. Je jouais le fils de mon père. Ce jour-là, je me suis senti pleinement à ma place sur le plateau.“, a-t-il confié dans les colonnes du Figaro. Une fierté pour Bebel !

Crédits photos : Capture d’écran BFM TV

Autour de

Source: Lire L’Article Complet