« Le règne de l’image », « le mal de ce quinquennat » : Emmanuel Macron épinglé par Éric Ciotti

Sur BFM TV, ce dimanche 9 mai, le député LR Éric Ciotti a vivement critiqué la stratégie de communication d’Emmanuel Macron après la commémoration du 8 mai 1945.

A propos de


  1. Emmanuel Macron

Des images qui n’ont pas plu à Éric Ciotti. Deux semaines après la tribune publiée dans Valeurs Actuelles par des généraux appelant Emmanuel Macron à défendre le patriotisme, le chef d’État a œuvré à mettre en scène la cohésion entre lui et les principaux militaires qui dirigent l’armée française à l’issue de la commémoration du 76ème anniversaire du 8 mai 1945. Ce dimanche 9 mai, sur le plateau de BFM TV, le député LR des Alpes-Maritimes, Éric Ciotti a dénoncé “le mal de ce quinquennat” précisant qu’avec Emmanuel Macron ”tout est de la communication”.

Aux yeux du membre du parti Les Républicains, le président de la République serait un fervent utilisateur de “l’illusion de l’image, de la communication” au détriment de l’action. Ainsi, Éric Ciotti reproche à Emmanuel Macron de mener un “règne de l’image, du palabre, des grands débats” et constate “la faiblesse de l’action”. Et d’ajouter : “Derrière ces grands discours, d’ailleurs souvent très bien rédigés et bien lus, il y a une déception immense qui nourrit ce sentiment de colère dans le pays.”

Éric Ciotti (@ECiotti): "Avec Emmanuel Macron tout est de la communication, c'est le mal de ce quinquennat" pic.twitter.com/GDj7PRrAmh

Éric Ciotti tacle Emmanuel Macron sur la sécurité

Éric Ciotti a profité également de ce passage à la télévision pour s’attaquer à la politique sécuritaire menée actuellement par Emmanuel Macron. “La sécurité, ce n’est pas la priorité d’Emmanuel Macron. La sécurité, c’est l’échec d’Emmanuel Macron”, a-t-il assuré. Et de compléter son argumentaire : “Il n’y croit pas, ce n’est pas au cœur de son logiciel. Ça ne l’intéresse pas. Il ne s’y intéresse que lorsqu’il y a des faits-divers“. Dans son propos, Éric Ciotti s’appuie notamment sur des exemples récents tels que la mort d’un policier lors d’un contrôle antistupéfiants à Avignon ainsi que le féminicide qui a eu lieu à Merignac. Ces critiques envers Emmanuel Macron interviennent dans un contexte où le locataire de l’Elysée cherche à grappiller des voix dans l’électorat de droite en vue notamment de l’élection présidentielle de 2022. Une manœuvre qui pourrait bien sceller le sort des Républicains.

Crédits photos : Bruno Bebert / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet