Kim Jong-un privé d’un petit plaisir en Corée du Nord…

L’Assemblée suprême de la Corée du Nord a fait passer une loi le mercredi 4 novembre, qui risque de chambouler les habitudes de Kim Jong-un…

Kim Jong-un va-t-il revoir son hygiène de vie ? Le mercredi 4 novembre, l’Assemblée suprême de la Corée du Nord a fait passer une loi sur le tabac. Ce texte interdit la cigarette dans les lieux publics dont les cinémas, les théâtres, les établissements médicaux, les écoles, les centres commerciaux, les transports publics, et dans les centres d’éducation politique et idéologique. Les contrôles concernant la production ainsi que la vente de cigarettes seront désormais resserrés, dans le but de “protéger la vie et la santé de la population” et “offrir des cadres de vie plus cultivés et plus hygiéniques”, a indiqué l’Agence centrale de presse coréenne.

S’il y en a un qui risque de souffrir de cette nouvelle mesure, c’est bien Kim Jong-un. Comme le souligne Le Monde, le dirigeant suprême de la Corée du Nord est un très gros fumeur. Des clichés dévoilés par le quotidien Rodong Sinmun ou l’agence KCNA l’ont montré à plusieurs reprises une cigarette à la main. À l’occasion d’une visite à Hanoï, au Vietnam, en février 2019, il avait été aperçu en train de fumer à la gare chinoise de Nanning, tandis que sa sœur, Kim Yo-jong, tenait le cendrier. Cette addiction, c’est de famille chez la dynastie Kim. Son grand-père et fondateur de la République populaire et démocratique de Corée, Kim Il-sung, fumait lui aussi. C’était également le cas de Kim Jong-il, le prédécesseur et père de Kim Jong-un, rappellent nos confrères.

Fumeur, en surpoids et diabétique

Le dictateur de 36 ans inquiète sur son état de santé, si bien qu’en avril dernier, certains médias chinois et japonais le disaient souffrant voire décédé. Outre sa tendance à enchaîner les cigarettes, Kim Jong-un est en surpoids et diabétique. Au printemps, la chaîne CNN rapportait même des informations obtenues par Washington qui révélait que Kim Jong-un était “en danger grave après une opération chirurgicale”. Dans la foulée, le président des États-Unis, Donald Trump, assurait toutefois que ces informations étaient “erronées”. Évidemment, Kim Jong-un ne sera pas le seul à devoir s’adapter à cette nouvelle loi anti-tabac. En Corée du Nord, 46,1% des hommes fument, selon un rapport de 2019 de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Quant aux femmes, aucune n’est officiellement fumeuse car cela est très mal considéré dans le pays. Par ailleurs, les moins de 17 ans n’ont pas le droit de fumer.

Article réalisé en collaboration avec l’agence 6Médias.

Crédits photos : ITAR TASS / BESTIMAGE

Source: Lire L’Article Complet