Kev Adams : son petit secret inavouable sur son physique

La scène manque cruellement à Kev Adams, qui ingurgite plus de calories qu’il n’en dépense. Dans les colonnes de Gala, l’humoriste s’est confié sur sa récente prise de poids, et plus généralement sur son rapport compliqué avec son image.

Kev Adams va faire plaisir à ses détracteurs : lui aussi ne peut plus se voir en photo, comme en (bonne) chair et en os. Privé de scène depuis plus d’un an, l’humoriste n’a pas fait ami-ami avec le confinement, multipliant les va-et-vient entre son canapé et son frigo, à son corps défendant. C’est pour contrecarrer cette routine malsaine, et retrouver l’adrénaline du spectacle, que l’acolyte de Gad Elmaleh a monté un show d’humour en streaming live depuis le théâtre Mogador. Et s’il tourne en ce moment son troisième film, Haters, son moral est dans ses chaussettes, le seul tricot qui lui aille encore depuis qu’il a pris du poids à la vitesse grand “V”. Une prise de poids qu’il avait d’ailleurs déjà déplorée sur son compte Instagram en mars dernier avec dérision : “Quelqu’un peut m’aider à retrouver ce mec ? J’ai son sosie en surpoids chez moi“.

“Je n’ai jamais vraiment aimé me regarder”

En attendant de retrouver un corps d’Aladin, le comédien révélé par la série Soda (ça ne s’invente pas) est revenu dans les colonnes de Gala sur le rapport conflictuel qu’il entretenait avec son image. Et l’une des frisettes les plus connues du cinéma est du genre sévère avec lui-même. “J’ai très peu de miroirs chez moi. J’ai encore du mal avec mon image. Je n’ai jamais vraiment aimé me regarder. Je me trouve difforme avec des petits yeux”, révèle celui qui s’apprête à souffler ses trente bougies en célibataire. Et de poursuivre : “C’est très particulier l’image qu’on a de soi parfois. J’ai peut-être fait ce métier aussi pour m’accepter d’une certaine façon.” L’ex d’Iris Mittenaere est très porté sur le sujet puisqu’il reconnaît volontiers ressembler de plus en plus à ses parents. “Plus je vieillis, plus je parle comme eux. Et je ressemble de plus en plus à mon père, caricature-t-il. Si cette évolution peut l’aider à parfaire son prochain spectacle, on veut bien lui donner du rab’ à la cantine.

Source: Lire L’Article Complet