Baptiste (N’oubliez pas les paroles) : sa réponse aux critiques homophobes qu’il subit

Maestro redoutable de N’oubliez pas les paroles depuis le 6 avril dernier, Baptiste compte un certain nombre de détracteurs qui l’attaquent sur son orientation sexuelle. Pas question pour lui de rester sans réaction face à l’homophobie, comme il l’a expliqué auprès de Femme Actuelle.

Il est rare que les Maestros de N’oubliez pas les paroles fassent l’unanimité. De la reine Margaux à Kevin, tous les protégés de Nagui ont essuyé les critiques des téléspectateurs du divertissement musical, très à cheval sur les fausses notes comme sur leur personnalité. Et au jeu du bashing incessant, le pauvre Baptiste connaît désormais la chanson, lui qui a son rond de serviette sur le plateau depuis le 6 avril dernier. Avec 25 victoires et 100.000 euros de gains dans sa besace, l’ancien danseur professionnel est la cible de nombreux détracteurs sur les réseaux sociaux, qui lui reprochent sa stratégie de gagne-petit lors des finales. “Je préfère durer dans le temps en enchaînant les victoires, et d’avoir la chance de temps en temps, en finale, de tomber sur une chanson que je connais”, s’était-il défendu chez nos confrères de Télé-Loisirs, conscient de ses faiblesses.

“L’homophobie est un délit”

En revanche, Baptiste ne cautionne pas du tout certains messages haineux, notamment sur son orientation sexuelle. “Il m’est arrivé de répondre à quelques personnes. J’ai aussi signalé des commentaires, parce que la liberté d’expression d’accord, mais l’homophobie est un délit. Et les gens l’oublient derrière leur ordinateur”, révèle-t-il dans les colonnes de Femme Actuelle. Pour autant, le titulaire du micro d’argent ne compte pas renier ce qu’il est, continuant d’alimenter sa page Instagram de photos avec son compagnon Mickaël. “Je ne suis pas du tout militant dans l’âme mais je trouve ça normal, quand on est exposé médiatiquement, de s’assumer tel que l’on est, affirme-t-il haut et fort. C’est une façon de militer finalement. Pour moi c’est important, parce que s’il y a des enfants qui regardent l’émission et voient un monsieur qui dit ‘mon chéri’, ça banalise les choses et ça devient un non-sujet.” Heureusement, les vagues d’amour et de soutien reçues emportent tout sur leur passage.

Source: Lire L’Article Complet