Patrick Montel a fait ses adieux sur France 2

La voix de l’athlétisme sur
France Télévisions a tiré sa révérence.
Patrick Montel a fait ses adieux aux téléspectateurs dimanche dans Stade 2 sur France 2. « La passion est imperméable au temps qui passe » a déclaré celui qui a entamé sa carrière de commentateur sur le service public en 1987.

Après la diffusion d’un reportage résumant les temps forts de son parcours, le journaliste, ému, a expliqué en plateau le sens de la devise « Alors peut-être ? », qu’il arborait sur son tee-shirt. « C’est le résumé d’une existence. Dans la vie, rien n’est jamais fini. Tous ceux qui sont devant nous, qui espèrent, qui se disent qu’ils n’ont pas de chance, qu’ils ne vont pas y arriver… Si vous allez y arriver, parce que c’est “Alors peut-être”. Il faut avoir confiance en soi et cette confiance-là sur une piste, ça donne Marie-Jo [Pérec], ça donne Colette Besson, ça donne Flora Gueï. »

« Je referme la page d’un livre »

Désormais, les épreuves d’athlétisme seront commentées sur France Télévisions par le binôme Alex Boyon-Alex Pasteur. « Quant à moi, je referme la page ce soir d’un livre mais je vous le dis, je vais en ouvrir un autre ! Avis aux amateurs ! », a ajouté Patrick Montel.

Il parlait autant au sens figuré qu’au sens propre puisque, le 1er juin 2021, paraîtra aux éditions du Rocher, Mes héros des J.O., dans lequel il reviendra sur les parcours olympiques de grands noms du sport.

Patrick Montel avait été mis à l’écart après avoir manifesté publiquement sur Facebook son soutien à la marathonienne Clémence Calvin. Cette dernière était visée par les autorités antidopage pour s’être soustraite à un contrôle de routine. Plus globalement, ce serait sa position sur la question du dopage dans l’athlétisme qui a dérangé les dirigeants du groupe télévisuel.

Source: Lire L’Article Complet