Nikos Aliagas s’est fait remonter les bretelles par sa mère quand il a songé à renoncer à l'animation de Star Academy : "Maintenant, tu y es, alors tu finis la danse !"

Alors que les débuts de Star Academy sur TF1 n’enregistraient pas vraiment des cartons d’audience, Nikos Aliagas avait pensé à abandonner le navire… Mais c’était sans compter sur les représailles de sa mère, qui ne l’entendait pas de cette oreille.

Qui pourrait aujourd’hui contester le triomphe de Star Academy en France ? Le télé-crochet, dont on célèbrera bientôt ses vingt ans, a marqué plus d’une génération et révélé quelques figures iconiques de la scène musicale française comme Jennifer, la toute première gagnante ou encore Nolwenn Leroy. Pourtant, au tout début, le talent des académiciens n’était pas du goût de tous… et le programme a eu un peu de mal à trouver son public. Nikos Aliagas, le présentateur historique du show de TF1, est d’ailleurs le premier à le reconnaître et ne cache pas avoir pensé à baisser les bras, quelques semaines seulement après l’entrée des candidats dans le château.

  • Programme TV : que regarder cette semaine à la télé ? Notre sélection du lundi 26 avril au dimanche 2 mai 2021

    Télé Loisirs

  • Yves Rénier largué par téléphone par une star hollywoodienne, ce souvenir qu'il avait évoqué avec Bernard Montiel

    Télé Loisirs

  • Mort à 59 ans d'Alber Elbaz, légendaire directeur artistique de Lanvin

    Télé Loisirs

  • Karine Ferri et Yoann Gourcuff : la belle histoire d'amour

    Télé Loisirs

  • Nagui appelle Faustine Bollaert et lui demande un stage pour une maestro de N'oubliez pas les paroles

    Télé Loisirs

  • Sheila déjà vaccinée, elle revient sur la rumeur concernant sa participation à une campagne et s'énerve face à Laurent Ruquier

    Télé Loisirs

  • D'où vient le nom des Oscars ? Qui sont les grands oubliés ?… Tout sur les Oscars dans notre Ciné en questions ! (VIDÉO)

    Télé Loisirs

  • NOPLP : Margaux éliminée après 59 victoires, la Maestro en larmes

    Télé Loisirs

  • Casablanca – 7 avril

    Télé Loisirs

  • Valérian et la Cité des mille planètes : quel est le lien entre le film et Le 5è élément ?

    Télé Loisirs

  • N'oubliez pas les paroles : Le tournoi des Maestros

    Télé Loisirs

  • Pourquoi Clara Luciani veut se venger de Julien Doré

    Télé Loisirs

  • Zardoz

    Télé Loisirs

  • Echappées belles Champagne

    Télé Loisirs

  • "Une cassure, un déchirement" : Jack Lang évoque la mort de sa fille et la souffrance que sa femme et lui ont ressentie

    Télé Loisirs


  • Programme TV : que regarder cette semaine à la télé ? Notre sélection du lundi 26 avril au dimanche 2 mai 2021
    Programme TV : que regarder cette semaine à la télé ? Notre sélection du lundi 26 avril au dimanche 2 mai 2021


    Télé Loisirs


  • Yves Rénier largué par téléphone par une star hollywoodienne, ce souvenir qu'il avait évoqué avec Bernard Montiel
    Yves Rénier largué par téléphone par une star hollywoodienne, ce souvenir qu'il avait évoqué avec Bernard Montiel


    Télé Loisirs


  • Mort à 59 ans d'Alber Elbaz, légendaire directeur artistique de Lanvin
    Mort à 59 ans d'Alber Elbaz, légendaire directeur artistique de Lanvin


    Télé Loisirs

VIDÉO SUIVANTE

L’instinct maternel !

Interrogé par nos confrères de Télé 7 jours cette semaine, Nikos Aliagas se souvient : “La première [de Star Academy] est chaotique. Florent Pagny, qui est le parrain, me glisse à l’oreille : ‘ce n’est plus ce que c’était la télé, je ne comprends rien à ton truc. T’es pas au point…’ La première émission ne marche pas. Je rentre, un soir, dormir chez mes parents. Je voulais tout arrêter”, confie le présentateur avant d’avouer pourquoi il a finalement continué l’aventure : “Au matin, ma mère me chahute : ‘Il est 6h, tu te lèves. Ton grand-père est rentré à pieds du front, lui ! C’est dur ? Maintenant, tu y es, alors tu finis la danse !’Je suis resté jusqu’au bout, et je suis fier de l’avoir fait. Et 20 ans après, je suis toujours ami avec Florent Pagny !“, explique celui qui cartonne désormais chaque samedi soir avec la dixième saison de The Voice.

Une drôle de remarque

Un succès non démenti au fil des ans pour Nikos Aliagas, qui dure quasiment depuis ses premières apparitions télé, comme chroniqueurs dans Union Libre sur France 2 en 1998. Pour cette émission dédiée à l’Union européenne, il portait haut les couleurs de sa Grèce natale. Et si de cette époque, il garde des souvenirs de franche rigolade, il se souvient aussi d’une remarque bien précise de la part de la présentatrice phare de l’émission : Christine Bravo. “Un jour, elle me dit : ‘Tu verras, bientôt tu ne pourras plus acheter tes slips incognito.’ Je comprends, bien plus tard, ce qu’elle veut dire. À l’époque je pense que le divertissement ce n’est qu’un passage“, explique le présentateur.

Source: Lire L’Article Complet