Michael Apted, le réalisateur de "Gorilles dans la brume", de la célèbre série documentaire "Up" et d'un James Bond est mort

Le réalisateur britannique Michael Apted, célèbre pour sa série documentaire Up et pour un James Bond, est décédé vendredi à l’âge de 79 ans, a annoncé son agent.

Après des débuts à la télévision (il a notamment réalisé des épisodes de la fameuse série Coronation Street), Michael Apted s’était dirigé vers le cinéma. Il a réalisé près de trente films, dont Nashville Lady (Coal Miner’s Daughter, 1980), biographie de la chanteuse de country Loretta Lynn, qui reçut plusieurs nominations aux Oscars et valut à Sissy Spacek l’Oscar, le Golden Globe et le Bafta de la meilleure actrice. Dans Gorilles dans la brume (1988), il raconte l’engagement de Dian Fossey (incarnée par Sigourney Weaver) pour la protection des gorilles en Afrique centrale. Le film est aussi multinominé aux Oscars.

Michael Apted pouvait aussi bien réaliser des documentaires que des films de pur divertissement, comme celui de la saga James Bond Le monde ne suffit pas (1999). Mais il était surtout connu au Royaume-Uni pour sa série Up, dans laquelle il a filmé tous les sept ans l’évolution de 14 petits Britanniques de milieux socio-économiques différents, depuis leurs sept ans, en 1964, jusqu’à leurs 63 ans en 2019.

“Ce que la télévision peut donner de mieux”

“Nos coeurs sont lourds aujourd’hui alors que nous pleurons la disparition de ce réalisateur estimé”, a salué dans un communiqué Thomas Schlamme, actuel directeur de la Guilde des réalisateurs d’Amérique (DGA), dont Michael Apted a aussi été président. “Son héritage sera à jamais inscrit dans le monde du cinéma et de notre association”, a ajouté Thomas Schlamme, qualifiant son prédécesseur de “visionnaire audacieux”, dont il salue “la sagesse” et “l’esprit acerbe”.

“Nous sommes profondément attristés par la nouvelle du décès de Michael Apted”, a pour sa part indiqué Kevin Lygo, directeur d’ITV, la chaîne qui a diffusé ses documentaires suivant la vie des 14 Britanniques pendant plus de 50 ans. “La série Up a montré ce que la télévision pouvait donner de mieux dans son ambition et sa capacité à se faire le miroir de la société et à divertir les gens tout en enrichissant notre perspective sur la condition humaine”, a-t-il ajouté.

Source: Lire L’Article Complet