Les 12 coup de midi : un ancien candidat tué par trois hommes en pleine rue, son ami raconte en détail ce terrible drame

Connu pour sa participation à l’émission de Jean-Luc Reichmann en 2018, Bastien, a été roué de coups par trois hommes dans la rue, alors qu’il voulait défendre deux amies à lui. Encore marqué par ce drame, son ami raconte.

En mars 2019, Bastien a perdu la vie, alors qu’il voulait en sauver deux. Depuis, aucun détail dévoilé, jusqu’à ce jour, par le magazine du Nouveau Détective. C’est son ami, Guillaume, présent le soir du drame, qui a décidé de raconter les faits et de faire savoir que Bastien était mort en héros.

Tout commence dans la nuit du 8 au 9 mars 2019. Alors que Bastien et Guillaume se rendent en boîte de nuit, accompagnés peur leurs petites amies Aurélie et Anne, les deux jeunes femmes tombent nez à nez avec trois hommes, “visiblement alcoolisés“, qui n’hésitent pas à exhiber leurs sexes devant elles. Sans commentaires, Anne et Aurélie passent leur chemin. Malheureusement, les trois hommes insistent. Et tout bascule.

Voyant sa compagne en détresse, Bastien décide d’intervenir, “Laissez-les tranquilles. Vous n’avez pas autre chose à faire ?”. Une intervention visiblement très mal vue par les trois hommes qui commencent à lui mettre un coup de poing et l’assomment. Bastien est à terre, et les coups s’enchaînent, “Ils s’acharnaient sur lui. Ils tapaient pour taper…“. Si deux des agresseurs s’enfuient en le voyant inconscient, le dernier, lui, reste, et l’inonde “de grands coups de pied dans la tête“. Une nuit terrible pour Guillaume qui n’a finalement rien pu faire pour protéger son ami…

La décision de justice

Après deux ans d’attente, l’affaire est finalement passée au tribunal, et les trois amis attendent la décision finale, “L’instruction a pris fin en juillet dernier. Les trois suspects continuent de s’accuser mutuellement. On attend maintenant la décision du ministère public qui peut soit, demander le renvoi du trio infernal devant les assises pour ‘meurtre’ (crime passible de trente ans de réclusion) soit retenir une autre qualification, par exemple ‘coups mortels ayant entraîné la mort sans intention de la donner’, quinze ans minimum“.

À voir aussi : 

Source: Lire L’Article Complet