VIDEO. Grand Corps Malade se confie sur son éducation féministe

Le nouvel album “Mesdames” de Grand Corps Malade y est exclusivement composé de duos avec des femmes. Et ce choix n’est pas anodin de la part de celui qui se “découvre tous les jours féministe“. “C’est en moi certainement, mais je ne pense pas qu’il y ait eu un déclic. Il y a eu une espèce de prise de conscience progressive depuis très longtemps, depuis même l’enfance j’espère“, confie l’artiste. Grand Corps Malade salue d’ailleurs l’éducation féministe reçue par ses parents. “Par leur regard, j’ai compris que les hommes n’étaient pas mieux, meilleurs ou plus forts que les femmes“, assure le compositeur. Très vite, il a en effet pris conscience d’une inégalité “incompréhensible” entre les hommes et les femmes.

À mon niveau, avec ma femme, on essaie d’élever nos enfants dans ces valeurs-là évidemment.

à Brut.

Si Grand Corps Malade reconnaît avoir “fait des vannes” qu’il pourrait “regretter“, “des vannes débiles et un peu sexistes“, il assure avoir une réelle prise de recul sur de tels sujets. “Mais les mouvements qui sont arrivés là, les #MeToo, les #BalanceTonPorc, ça nous a tous interrogés et tant mieux“, ajoute-t-il. En effet, pour lui, cette libération de la parole est révélatrice d’un questionnement de la part des femmes mais aussi des hommes. “Tu vois, ça nous interroge tous parce qu’on a grandi dans ce truc que c’est normal, quoi. C’est normal que les meufs se prennent des remarques, c’est normal qu’elles soient moins bien payées, c’est normal qu’elles en fassent plus à la maison. Tu vois, on a grandi là-dedans, c’est profondément dans nos mœurs et dans nos coutumes donc du coup, certainement qu’on a laissé passer énormément de choses qu’on n’aurait pas dû, en fait“, souligne Grand Corps Malade.

Source: Lire L’Article Complet