VIDEO. Dans son premier clip de campagne, Kanye West exalte une Amérique guidée par la foi, la prière et la famille

Kanye West ne lâche rien. Malgré un premier meeting de campagne calamiteux cet été en Caroline du Sud, durant lequel il avait fondu en larmes en plaidant contre l’avortement, et en dépit d’une attitude erratique et de tweets provocateurs, le rappeur et businessman âgé de 43 ans et diagnostiqué bipolaire est toujours dans la course à la Maison Blanche.

Il a dévoilé dans la nuit de lundi 12 au mardi 13 octobre, soit 22 jours avant l’élection prévue le 3 novembre, son premier spot de campagne en tant que candidat du Birthday party. Une vidéo longue d’une minute et vingt secondes, dans laquelle le candidat trublion à la présidentielle livre sa “vision” du futur de l’Amérique telle qu’il l’appelle de ses vœux. Un programme très conservateur, basé sur la foi et la famille.

La prière et la famille au coeur de son programme

Nous, en tant que peuple, raviverons l’engagement de notre nation envers la foi, envers ce que la Constitution appelle le libre exercice de la religion, incluant bien sûr la prière. A travers la prière, la foi peut être restaurée“, défend Kanye West dans ce clip où il s’exprime devant un drapeau américain.

En tant que peuple, nous sommes appelés à quelque chose de plus grand que nous. Nous ne sommes pas seulement un phare pour le monde mais nous devrions (…) nous encourager les uns les autres, nous aider les uns les autres, nous soutenir mutuellement“, ajoute-t-il, avant de vanter les vertus de la famille – “Nous bâtirons un pays plus fort en construisant des familles plus fortes” – alors que défilent à l’écran des images de lui plus jeune entouré de ses proches.

En nous tournant vers la foi, nous deviendrons le genre de nation, le genre de peuple que Dieu veut que nous soyons“, conclut-il alors que l’écran est barré du mot “Votez”, puis de son nom.

Faire barrage au démocrate Biden ?

Un spot qui s’avère dans la droite ligne de sa première interview en tant que candidat donnée au magazine Forbes en juillet, dans laquelle le rappeur qui s’est tourné vers la religion ces dernières années se disait “le candidat de Dieu”, prônait le retour de la prière à l’école, se déclarait contre l’avortement et disait sa méfiance face aux vaccins.

S’il est entré dans la course trop tardivement pour figurer sur les listes en Floride, au Texas et dans le Michigan, Kanye West devrait apparaître selon Forbes sur les bulletins de vote dans plusieurs Etats, dont l’Arkansas, le Colorado, l’Idaho, l’Oklahoma, le Vermont et le Tennessee. Pour de nombreux observateurs, sa candidature, qui s’immisce dans le duel entre le président républicain sortant Donald Trump, dont il a longtemps été un soutien affiché, et celle du démocrate Joe Biden, devrait surtout servir à grappiller des voix à ce dernier.

Source: Lire L’Article Complet