Police : Racisme, homophobie, sexisme… les images d'Envoyé Spécial choquent les téléspectateurs

Racisme, sexisme, homophobie, antisémitisme, le reportage d’Envoyé Spécial ne redore pas le blason de la police française…

Hier soir, plusieurs reportages ont été diffusés par l’émission Envoyé Spécial sur France 2. Une des enquêtes, se concentre sur Michel Zecler, le producteur de musique qui avait été roué de coups par la police, dans son studio d’enregistrement. Elle révèle le contenu du téléphone d’un des policiers impliqué, dont certains messages à caractère raciste :“Je suis dégoûté que tous ces bâtards soient acceptés en France. (…) Ben c’est pas du racisme, mais tous les bâtards qui foutent la merde ce sont tous les mêmes…”, peut-on lire. Une photo de Georges Floyd, l’afro-américain assassiné par un policier blanc, a également été retrouvée dans son téléphone. Alors que la victime est au sol, à l’agonie sous le genou du policier, une phrase indique : “Quand tu dégonfles ton matelas en fin de soirée”. Interrogé en caméra cachée, le policier français se défend de toute forme de racisme, et assure que l’arrestation de Michel Zecler était justifiée. L’enquête qui a suivi sur le racisme dans la police, a choqué les twittos, profondément touchés par ces révélations…

Dans le groupe privé de discussion WhatsApp, deux des dix #policiers relaient des idées suprémacistes :”J’attends la guerre civile pour qu’on puisse purger tout ça. Je veux un État fasciste, barbare, qu’on puisse se retrouver entre Blancs.” #racisme #EnvoyeSpecial pic.twitter.com/uR1rzTgfcu

Le brigadier-chef Amar Benmohamed était un #policier sans histoire jusqu’en juillet 2020.Lors d’un témoignage édifiant, il révèle les injures #racistes de ses collègues du tribunal de Paris. C’est l’un des premiers policiers lanceurs d’alerte. #EnvoyeSpecial pic.twitter.com/6A6vtcvuJK

Ah la là le dégoût!! Et ces énergumènes sont encore en poste?! Quelle honte nationale! #Police #Racisme #EnvoyeSpecial

Le problème de la police il est là !On ne peut être républicain et raciste.On ne peut garder la paix en prônant la haine

Écœurant de voir ces images et d’entendre de tels propos venant de policier, dont le devoir est de protéger la population. Je dirais qu’il ne faut pas couper que quelques branches mais des fois le tronc est aussi pourri d’après ce reportage.

Racisme, sexisme, homophobie, antisémitisme, l’enquête d’Envoyé Spécial a rediffusé des messages vocaux qu’avait dévoilé Alex, gardien de la paix noir. Le policier a découvert, il y a quelques mois, que ses collègues l’appelaient le “n****”. “J’attends la guerre civile pour qu’on puisse purger tout ça. Je veux un État fasciste, barbare, qu’on puisse se retrouver entre Blancs”, peut-on entendre. France 2 retrace également l’histoire du brigadier-chef, Amar Benmohamed, qui avait dénoncé publiquement des actes de racisme au sein des cellules du Tribunal de Paris. Premier lanceur d’alerte, il est désormais menacé de sanctions. Des enquêtes qui n’arrangent pas la réputation de la police, à l’image de leur ministre, Gérald Darmanin.

Source: Lire L’Article Complet