Les règles d’or pour bien aménager une chambre

L’aménagement d’une chambre nécessite de respecter certaines règles pour créer un lieu propice à la détente et bénéfique au sommeil. Configuration de l’espace, choix des meubles et disposition : découvrez les règles d’or pour réussir l’aménagement d’une chambre parentale confortable.

L’aménagement d’une chambre parentale ne semble jamais une priorité quand on entre dans un nouvel appartement ou une maison. Aménager sa chambre c’est toujours l’action remise à plus tard. Plus tard après l’aménagement du salon, après celui de la cuisine, ces pièces où l’on a l’impression de passer le plus de temps au quotidien. Or dans une chambre, même si on n’y fait que dormir a priori, on a plus que jamais besoin d’un aménagement subtil et pointilleux. Car l’aménagement de la chambre parentale impactera forcément sur notre sommeil et notre sensation de bien-être au cœur de la pièce. Alors dans le cas d’une nouvelle chambre à agencer ou d’une chambre dont vous aimeriez revoir l’aménagement, voici un décryptage express des règles d’or pour un aménagement de chambre plus que parfait !

Avant d’aménager une chambre parentale, il faut avoir conscience de sa dimension pour ne pas s’emballer et vouloir y caser tout et n’importe quoi. Chambre rectangulaire, chambre carré, chambre toute en longueur ou encore chambre sous les toits : tous ces différentes configurations ont leurs avantages et leurs inconvénients qui définiront autant la disposition des meubles, que le nombre de meubles présents et les couleurs à privilégier. Dans l’idéal, la chambre parentale devra au minimum mesuré 8 m² pour accueillir un lit double, une armoire ou commode et deux tables de chevet. La panoplie essentielle d’une chambre digne de ce nom.

Quelle que soit la configuration, la dimension et le profil de l’occupant d’une chambre, il faudra toujours y mettre un lit, des rangements et prévoir des apports lumineux adaptés. Si la surface minimale d’une chambre est d’environ 9 m2, elle est idéalement orientée au nord ou à l’est. Bien sûr les dimensions et l’architecture de cette pièce détermineront largement les possibilités d’aménagement, mais il convient de se poser certaines questions dans tous les cas de figure.

La place du lit dans une chambre est essentiel. C’est autour de ce meuble que tous les autres vont s’articuler dans cette pièce de nuit. Il s’agit d’abord de choisir un modèle de lit dont les proportions s’ajusteront à celles de la pièce, mais aussi de choisir son emplacement selon plusieurs critères. Dans la mesure du possible, il faut toujours que la tête du lit soit orientée face à la porte de la pièce, de manière à être visible depuis l’entrée. On a coutume de dire qu’il faut placer la tête du lit au nord, mais cette règle serait trop contraignante pour être systématiquement appliquée.

Indispensables au lit, les tables de chevets doivent être disposés à 10 cm de la tête du lit. Les ampoules d’une lampe placée au chevet ou derrière le lit doivent se trouver à 40 cm au dessus du matelas (60 cm pour la lecture).

Une chambre doit prévoir au moins 1 m² de rangement par personne. Quand la surface de la chambre le permet, les rangements peuvent prendre la forme d’un dressing indépendant près de la partie nuit. Quand ils sont assurés par des placards classiques, il faut prévoir une profondeur de meuble de 60 cm et compter 50 cm de dégagement pour l’ouverture de leurs portes. Autre solution de rangement selon l’espace disponible : commode design ou armoire seront envisageables pour accueillir les vêtements.

Mais ce n’est pas tout, car même si la chambre à coucher sert essentiellement à dormir, il est primordial de pouvoir y circuler confortablement. Il faut donc veiller à préserver un espace suffisant autour de tous les cotés du lit, pour pouvoir s’y déplacer. En architecture l’unité de passage prévoit 60 cm, mais on peut se contenter de 50 cm si la pièce est très exigüe. Si des fenêtres ou des placards bordent l’emplacement du lit, il faudra prévoir 10 cm en plus de leur ouverture.

L’éclairage dans une chambre à coucher joue un rôle primordial dans son atmosphère. Entre suspensions, lampes de chevet, liseuses ou appliques, il existe plusieurs manières d’éclairer sa chambre et cet éclairage demeure indispensable pour donner le ton de la pièce. Plusieurs options sont envisageables. Pour l’éclairage d’ambiance d’une chambre, les petites lampes d’appoint seront à multiplier : une liseuse ou un lampadaire près d’un fauteuil pour un coin lecture, une suspension design pour un éclairage général. Les appliques murales seront fortement appréciées en guise de lampe de chevet, elles devront être fixées à 1,65 m du sol.

  • 8 idées déco pour créer une chambre tendance
  • 5 conseils déco à suivre pour ranger sa chambre

Ce n’est pas parce que la chambre parentale n’est pas une pièce de vie au même titre que le salon que l’on doit lésiner sur son organisation et son rangement. Bien au contraire, le sermon “range ta chambre” tant entendu enfant sera encore à appliquer une fois adulte. Portant tendance pour les vêtements, étagères en hauteur pour ranger ses livres, patères pour suspendre ses sacs seront des éléments qui participeront pleinement à l’organisation de la chambre mais aussi nous permettrons de mieux y dormir. Car ce n’est pas une légende une chambre désordonnée peut perturber le sommeil. Alors convaincu ?

Source: Lire L’Article Complet