Griffonia : ses bienfaits santé et comment l'utiliser

Ce fleuron de la pharmacopée d’Afrique de l’Ouest est aujourd’hui largement reconnu pour son effet antidépresseur.

Restez informée

Il est bon pour le moral

La forte teneur de son principe actif, le 5-hydroxytryptophane (5-HTP), en fait un excellent régulateur de l’humeur. En effet, le 5-htp est un précurseur naturel de sérotonine, la fameuse et indispensable “hormone du bonheur”. Il est donc utilisé en phytothérapie comme une alternative de choix aux antidépresseurs et anxiolytiques de synthèse.

Il calme l’agitation mentale

Dans les périodes de stress et de nervosité qui perturbent le sommeil, il permet un endormissement apaisé en calmant l’agitation mentale en début de nuit. Il assure également un sommeil réparateur, de bonne qualité, sans cauchemars ou terreurs nocturnes. Les réveils se font en douceur et l’esprit vif.

Il régule l’appétit

Toujours grâce à l’action de la sérotonine et son action d’équilibrage émotionnel, il freine les compulsions alimentaires sucrées et limite l’appétit en augmentant la satiété. En traitement régulier, ceux qui souffrent de boulimie se montrent rassasiés plus vite et réduisent spontanément leurs portions alimentaires pendant les repas, contrôlant ainsi leur poids.

Il accompagne les sevrages

En apaisant les états de manque et la surexcitation, il accompagne les sevrages du tabac, de l’alcool et de la drogue. On lui reconnaît également un effet stimulant sur les personnes démotivées ou en proie au découragement.

Il oxygène les cellules

Doté de nombreux antioxydants, de vitamines et de minéraux, il lutte contre le vieillissement cellulaire et agit donc en prévention des maladies. Ce cocktail conjugué à la production de sérotonine (cérébrale et intestinale) lui confère des fonctions antidouleur sur les migraines et fibromyalgie.

Une infusion apaisante

En Afrique occidentale, ses graines se consomment en plat de légumineuses, avec de l’huile et des condiments. Mais il est difficile de s’en procurer sur nos marchés. On peut donc le boire en décoction. Le bémol : les herboristes qui le proposent sont rares.

Attention !

Le griffonia ne doit pas être associé à la prise d’antidépresseurs et d’anxiolytiques de synthèse. En phytothérapie, il vaut mieux éviter de le combiner avec du millepertuis, de la valériane ou du rhodiola, dont les effets sont proches.

A lire aussi :

⋙ Fatigue, moral, libido… Et si c’était les hormones ?

⋙ 6 plantes spécial vitalité

⋙ Arthrose, douleurs, sommeil, stress… 25 plantes surdouées !

Source: Lire L’Article Complet