Covid-19 : cette appli gratuite permet de se faire vacciner plus rapidement et d'éviter les pertes de doses

Lorsqu’un patient n’honore pas son rendez-vous pour recevoir une dose de vaccin anti-Covid, celle-ci peut être perdue. Pour qu’elle soit réattribuée au plus vite et ainsi éviter le gaspillage, l’application Covidliste propose à des personnes non éligibles à la vaccination de bénéficier de ces doses non utilisées et devant être adminstrées rapidement.

Restez informée

9 millions. C’est le nombre de premières doses de vaccin contre la Covid-19 administrées en France. La campagne devrait d’ailleurs s’accélérer avec l’ouverture prochaine de la vaccination aux plus de 60 ans sans comorbidités. Le ministre de la Santé Olivier Véran a ainsi annoncé que 12 millions de doses de vaccins étaient attendues en avril.

Problème : lorsqu’un patient annule son rendez-vous, la dose qui lui était réservée risque d’être perdue. A cause de ce phénomène, plus de 1.180 doses du vaccin AstraZeneca n’ont par exemple pas trouvé preneur dans le Nord-Pas-de-Calais au cours du week-end de Pâques, comme l’a révélé France Bleu Nord.

Vaccin contre la Covid-19 : une appli pour lutter contre la perte de doses

Pour éviter le gaspillage et réattribuer les doses de vaccin en trop devant être administrées rapidement, il existe une solution : Covidliste. Cette application gratuite permet “d’être alerté lorsqu’une dose de vaccin est disponible près de chez vous”, peut-on lire sur son site internet.

Covidliste, ça marche ! Seulement 4 jours après son lancement, voici nos deux premiers vaccinés qui viennent de recevoir leur dose surnuméraire Pfizer-BioNTech dans un centre de vaccination Paris 20eme. Voici leur histoire #AucuneDosePerdue 👇

Conçue par deux data scientist, Martin Daniel et Mathieu Ripert, en collaboration avec le Dr Anntoine Roux de l’hôpital Foch à Suresnes (Hauts-de-Seine), cette application permet à ceux qui le souhaitent d’être informés dès qu’une dose de vaccin n’a pas été administrée et est disponible.

Pour en bénéficier, il convient d’entrer ses informations et de valider son inscription. “Lorsqu’une dose est disponible, un lien vous est envoyé. À la confirmation, vous êtes mis en relation avec un centre de vaccination. Attention : si vous ne validez pas rapidement votre demande, cette dose sera attribuée à un prochain volontaire”, est-il indiqué sur le site de Covidliste.

Quid de la politique de confidentialité de cette application ? “Lorsque vous créez votre compte sur @covidliste vous acceptez que vos données soient transmises le cas échéant aux centres de vaccinations partenaires”, peut-on lire sur le Twitter de Covidliste. Il est cependant précisé que ces données sont chiffrées et qu’il est possible de les modifier ou de les supprimer à tout moment.

Vaccin anti-Covid : près de 300.000 personnes inscrites sur Covidliste

Si certaines doses sont perdues, c’est parce que le conditionnement des vaccins est bien spécifique. Le sérum AstraZeneca, par exemple, peut être transporté à température ambiante ou en maintenant la chaîne du froid par les médecins généralistes qui le commandent en pharmacie. Dans le premier cas, ils doivent administrer le vaccin à leurs patients dans les 6 heures qui suivent le retrait et dans le second, ils peuvent programmer les vaccinations sur 48 heures. Ces professionnels de santé doivent donc organiser leurs rendez-vous en amont afin d’éviter les pertes. Un programme qui peut être bouleversé par une annulation de patient.

Covidliste permet donc de réattribuer les doses à des volontaires même non éligibles à la vaccination. Une lutte contre le gaspillage encouragée par Olivier Véran, qui recommande néanmoins d’attribuer ce surplus de doses à des personnes vulnérables : “Vous pouvez faire confiance aux gens, qu’ils soient médecins, pharmaciens, infirmiers : quand il reste une dose dans les flacons, ils trouvent qui vacciner, de préférence évidemment des personnes qui sont dans la cible, mais la règle d’or c’est de ne jamais jeter du vaccin quand on peut vacciner quelqu’un”, avait expliqué le ministre de la Santé jeudi 4 mars lors d’une conférence de presse.

Pour l’heure, près de 300.000 personnes sont d’ores et déjà inscrites sur Covidliste.

A lire aussi :

⋙ Nouveau calendrier vaccinal : enseignants, fonctionnaires de police, plus de 50 ans… Quelles sont les prochaines étapes de la vaccination ?

⋙ Vaccin Johnson & Johnson : quand pourrez-vous vous faire vacciner ?

⋙ Covid-19 : pourquoi des Français non prioritaires parviennent à se faire vacciner

Source: Lire L’Article Complet