Coronavirus : des vétérinaires implorent les propriétaires d'animaux de ne pas les désinfecter

Ajoutez cet article à vos favoris en cliquant sur ce bouton !

“Dois-je javelliser mon chien ?”. Voici le genre de questions que reçoivent certains vétérinaires à cause de l’épidémie de coronavirus. Ils lancent l’alerte sur le danger d’utilisation de l’eau de javel ou du gel hydro-alcoolique sur les animaux.

Les craintes liées au coronavirus encouragent parfois les comportements les plus surréalistes. C’est ce déplorent des vétérinaires, qui pointent du doigt les interrogations alarmantes de certains propriétaires d’animaux de compagnie. L’objet de leurs craintes ? Que leur animal soit touché par le coronavirus et le leur transmette.

“Des propriétaires nous demandent comment désinfecter leur animal de retour de balade, que doit on lui mettre sur les pattes ? Et sur la langue puisqu’il a léché partout par terre ? La plupart du temps, ils pensent à l’eau de javel ou aux solutions hydro-alcooliques comme en médecine humaine”, explique le Dr Charlotte Piquet, vétérinaire à Sciez en Haute-Savoie, à France Bleu.

Javel et gel hydro-alcoolique proscrits sur les animaux

Ces produits ne doivent évidemment jamais être utilisés sur les animaux, car ils sont extrêmement dangereux. Les risques ? Une brûlure par contact lorsque le produit est déposé sur peau de l’animal ou par ingestion lorsqu’il lèche son pelage, voire un coma éthylique. Et pour cause : comme leur nom l’indique, les gels hydro-alcooliques contiennent de l’alcool et peuvent donc intoxiquer les animaux.

Préoccupée par les questions de certains de leurs clients, l’équipe du cabinet vétérinaire dans lequel travaille le Dr Charlotte Piquet a donné l’alerte sur Facebook et a tenu à rappeler des informations pourtant élémentaires. “Il est inutile de nettoyer votre chien au retour de promenade mais si vous voulez quand même lui laver les pattes utilisez de l’eau, du savon adapté et rincez abondamment”, peut-on lire sur le réseau social.

Des inquiétudes partagées par d’autres vétérinaires. “Cette publication n’a pas pour but de susciter les critiques face aux comportements surréalistes dictés par la peur du virus Sars-CoV-2. Nous tenons simplement à avertir les propriétaires sur les risques liés à l’utilisation de l’alcool modifié à 70 % ou du gel hydro-alcoolique sur le pelage de nos bêtes”, est-il par exemple écrit sur la page Facebook de la Clinique St Jean, à Ajaccio.

Aucune preuve de la transmission de l’animal de compagnie à l’homme

Pour rappel, les autorités sanitaires ont indiqué que rien ne prouvait qu’une transmission du coronavirus de l’animal à l’homme était possible. “A la lumière des connaissances scientifiques disponibles, il n’existe aucune preuve que les animaux de compagnie et d’élevage jouent un rôle dans la propagation du virus Sars-CoV-2 à l’origine de cette maladie”, a statué l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses). En cause ? L’existence de ce que l’on appelle une “barrière des espèces”, empêchant la transmission du virus d’une espèce à une autre.

L’OMS recommande, par simple précaution, de se laver les mains à l’eau et au savon après un contact avec des animaux domestiques. Un geste utile, non pas pour se protéger du coronavirus, puisque rien n’indique que les animaux de compagnie puissent en être des vecteurs, mais pour éviter d’autres germes.

A lire aussi :

⋙ Coronavirus : votre chien ou votre chat peut-il vous contaminer ?

⋙ Coronavirus : la SPA redoute les abandons d’animaux

⋙ Symptômes du coronavirus, incubation, contagion, traitements : tout ce qu’il faut savoir sur le Covid-19

Nos meilleurs conseils chaque semaine par mail, pendant 2 mois.
En savoir plus

  • Des menus simples et délicieux
  • Des exercices sportifs ludiques
  • Nos astuces pour vous affiner

Source: Lire L’Article Complet