Cette décision historique qui pourrait accélérer la vaccination contre le Covid-19

Il s’agit d’une crise sanitaire mondiale, et les circonstances extraordinaires de la pandémie du Covid-19 appellent à des mesures extraordinaires“, a affirmé Katherine Tai, la représentante au commerce américain, ce mercredi 5 mai. Les États-Unis ont ainsi annoncé qu’ils étaient favorables à la levée des brevets sur les vaccins anti-Covid. Un geste fort alors que les pays pauvres manquent cruellement de doses pour vacciner leur population.

  • 4e jour procès Lelandais: arrivée du convoi au Palais de justice de Chambéry

    AFP

  • Bac de philo: la meilleure note sera retenue entre l’épreuve et le contrôle continu, annonce Jean-Michel Blanquer

    Le Figaro

  • La FCPE appelle à «l’égalité» et exige le contrôle continu aux examens du Bac et du BTS

    Le Figaro

  • L'OMS va créer un centre mondial de prévision des épidémies à Berlin

    Le Figaro

  • Dépôt de gerbe, Marseillaise: commémoration du bicentenaire de la mort de Napoléon au pied du tombeau de l'Empereur aux Invalides

    Le Figaro

  • Xavier Gorce: «Il ne faut pas céder à cette tentation systématique d'être en empathie»

    Le Figaro

  • Basquiat, Rothko, Picasso aux enchères de printemps chez Christie's New York

    Le Figaro

  • Bicentenaire de la mort de Napoléon : la France commémore une figure complexe et controversée

    France 24

  • 32 peluches testent une giga montagne russe

    KameraOne France

  • «On s'est parlé en famille, franchement»: Éric Diard évoque une droite «ressoudée»

    Le Figaro

  • Paris: une femme violemment poussée dans les escaliers d'une station de métro

    Le Figaro

  • Loi climat: des militantes d'Extinction Rebellion s'enchaînent à l'Assemblée nationale

    Le Figaro

  • Les images de l'effondrement du pont du métro de Mexico qui a fait au moins 23 morts

    Le Figaro


  • 4e jour procès Lelandais: arrivée du convoi au Palais de justice de Chambéry
    Le convoi transportant Nordahl Lelandais pour le quatrième jour du procès pour le meurtre d'Arthur Noyer arrive au palais de justice de Chambéry. Hier, plusieurs amis ont ébranlé l'accusé, mais sans parvenir à le faire revenir sur sa version d'une bagarre qui a mal tourné. IMAGES


    AFP


  • Bac de philo: la meilleure note sera retenue entre l’épreuve et le contrôle continu, annonce Jean-Michel Blanquer
    Invité du journal de France 2, Jean-Michel Blanquer annonce des aménagements des épreuves de baccalauréat ce mercredi 5 mai. Le ministre de l'Éducation annonce notamment le maintien de l'épreuve de philosophie mais la meilleure note sera gardée entre celle du contrôle continu et celle de l'épreuve terminale.


    Le Figaro


  • La FCPE appelle à «l’égalité» et exige le contrôle continu aux examens du Bac et du BTS
    À quelques semaines du début des épreuves du Baccalauréat et du BTS, plusieurs dizaines de manifestants se sont rassemblés pour demander le passage de la totalité des épreuves au contrôle continu. Les personnes mobilisées souligne que la pratique des cours à distance n’a pas permis à tous les élèves de travailler dans de bonnes conditions.


    Le Figaro

VIDÉO SUIVANTE

Les pays face à la pénurie de vaccins

Dans les relations internationales, tout est une question de choix politique. Il existe des moyens d’aider les pays n’ayant pas la capacité d’acheter, voire d’avoir accès aux doses de vaccins anti-Covid. Car la réalité c’est que de nombreux pays pauvres sont prêts à mettre d’importants moyens financiers, mais la pénurie de doses sur le marché est telle, qu’ils n’en trouvent pas. L’un des moyens d’y remédier pourrait être la levée des brevets.

Alors que l’Inde enregistre des records de décès phénoménaux et plus de 21 millions de cas au total, cette prise de position est vivement réclamée par les pays les plus appauvris, notamment l’Inde et l’Afrique du Sud. Elle permettrait de produire les vaccins à moindre coût et ainsi d’accélérer considérablement la vaccination. Et cela pourrait être bénéfique pour tous les pays.

Une décision historique des États-Unis

Car ce qu’a voulu dire la représentante du commerce américain en évoquant “une crise mondiale sanitaire“, c’est que le virus n’a pas de frontière. C’est là d’ailleurs, une des leçons de la crise du Covid-19. À l’heure d’une économie mondialisée, où touristes, hommes d’affaires et marchandises voyagent de pays en pays chaque jour, il parait compliqué de stopper une épidémie mondiale en se focalisantt exclusivement sur l’échelle nationale.

C’est en tous cas, la volonté de l’administration américaine, dont la décision a été saluée par l’Organisation mondiale de la santé. Dans un tweet, le directeur général de l’OMS Tedros Adhanom Ghebreyesus a salué la “décision historique” des États-Unis. “Je félicite les États-Unis pour cette décision historique en faveur de l’équité vaccinale, donnant la priorité au bien-être de tous partout en cette période cruciale“, a-t-il affirmé.

This is a monumental moment in the fight against #COVID19. The commitment by @POTUS Joe Biden & @USTradeRep @AmbassadorTai to support the waiver of IP protections on vaccines is a powerful example of 🇺🇸 leadership to address global health challenges. pic.twitter.com/3iBt3jfdEr

Le lobby pharmaceutique opposé

Mais cette décision n’est pas au goût de tout le monde. Les brevets des vaccins anti-Covid sont essentiellement détenus par des laboratoires américains. Et ces derniers y fermement sont opposés, car cela reviendrait à les priver d’une manne financière considérable pour des innovations qu’ils estiment très coûteuses. Sollicités par l’AFP, Johnson & Johnson, Pfizer et Moderna n’ont pas souhaité réagir ouvertement à l’annonce américaine.

En revanche, la Fédération internationale de l’industrie pharmaceutique (IFPMA) a jugé “décevante” la décision états-unienne. “Nous sommes totalement en phase avec l’objectif que les vaccins anti-Covid 19 soient rapidement et équitablement partagés dans le monde. Mais comme nous n’avons de cesse de le dire, une suspension est la réponse simple mais fausse à un problème complexe”, a indiqué l’institution.

Du côté de la France, le gouvernement est pour le moment opposé à la levée des vaccins. Paris plaide davantage pour des dons en faveur des pays les plus démunis.

Source: Lire L’Article Complet