Ce nouveau symptôme du vaccin contre la Covid-19 qui inquiète…

Le vaccin contre la Covid-19 n’est pas sans conséquences pour la santé. Aux Etats-Unis, des scientifiques ont fait un constat alarmant. En effet, des cas de gonflement des ganglions lymphatiques situés sous l’aisselle après une vaccination anti-Covid-19 ont été détectés.

  • Législatives en Côte d'Ivoire: Ouattara vote à Abidjan

    AFP

  • En Nouvelle-Calédonie, le cyclone Niran engendre des rafales de vents allant jusqu’à 220km/h

    Le Figaro

  • Crash d’un avion en pleine mer à Calvi !

    Gentside

  • Après les affrontements dans le quartier de La Duchère, nouvelle soirée d'échauffourées près de Lyon

    Le Figaro

  • "Culture sacrifiée": à Paris, le théâtre de l’Odéon occupé

    AFP

  • Terminal F: la gastronomie japonaise, du kaiseki à la streetfood

    Le Figaro

  • Terminal F: nos conseils pour voyager au Japon

    Le Figaro

  • Le Pape en Irak: Bagdad, étape capitale

    Le Figaro

  • Édition Spéciale : les enjeux de la visite de François en Irak

    Le Figaro

  • Dans la Sarthe, des chênes minutieusement sélectionnés pour la reconstruction de la flèche de Notre-Dame

    Le Figaro

  • À Paris, des professionnels du monde de la culture se rassemblent pour demander la réouverture des salles de spectacle

    Le Figaro

  • Inde: des guerriers sikhs veillent sur la fronde des agriculteurs

    AFP

  • Birmanie : les "frontliners" bravent la peur pour continuer à manifester

    AFP

  • La Nouvelle-Calédonie sous alerte cyclonique maximale

    AFP

  • Visite du souverain pontife en Irak : une première pour un chef de l'Église catholique

    France 24


  • Législatives en Côte d'Ivoire: Ouattara vote à Abidjan
    Le président ivoirien Alassane Ouattara vote aux élections législatives. Plus de sept millions d'électeurs de Côte d'Ivoire sont appelés à choisir leurs députés, un scrutin qui, à l'issue d'une campagne sans incident majeur, suscite l'espoir d'un retour à une vie politique apaisée, quatre mois après une présidentielle agitée. IMAGES


    AFP


  • En Nouvelle-Calédonie, le cyclone Niran engendre des rafales de vents allant jusqu’à 220km/h
    Le cyclone Niran a frappé la Nouvelle-Calédonie ce samedi 6 mars, engendrant des rafales pouvant aller jusqu'à 220 km/h. Plusieurs milliers de personnes sont privées d’électricité en banlieue de Nouméa et d’importants dégâts matériels sont à déplorer sur le territoire.


    Le Figaro


  • Crash d’un avion en pleine mer à Calvi !
    Vendredi 5 mars, un avion s’est échoué au large de Calvi. Trois personnes se trouvaient à l’intérieur de l’appareil…


    Gentside

VIDÉO SUIVANTE

Le New York Times révèle que 11,6 % des patients ayant eu la première dose du vaccin Moderna ont présenté un gonflement sous l’aisselle, et 16 % après la seconde. Dans le cas du vaccin Pfizer/BioNTech, cet effet secondaire a été repéré chez 0,3 % des patients.

Cette forme apparaît sous l’aisselle ou près de la clavicule, du côté où le vaccin a été injecté. Elle est sans danger pour l’homme.

Des ganglions sous l’aisselle

Ce symptôme a déjà été observé lors de la vaccination contre la grippe ou contre les infections à papillomavirus. Bien qu’inoffensifs, ces ganglions gonflés restent visibles pendant plusieurs jours et ils se voient lorsqu’un patient a recours à une mammographie ou un scanner thoracique. Ils peuvent donc être assimilés à des cancers.

“J’ai surtout envie de faire passer le mot à tous les patients sous surveillance après un traitement réussi du cancer. J’imagine leur angoisse”, a déclaré le Dr Constance D. Lehman, du Massachusetts General Hospital. Selon le médecin, les centres de radiologie doivent demander à leurs patients s’ils se sont fait vacciner avant tout examen.

Attendre avant de consulter

Les médecins conseillent d’attendre quatre à six semaines après la deuxième injection du vaccin, si cela est possible à leurs patients d’attendre quelques semaines après s’être faits vacciner avant de consulter en vue d’un scanner ou autre.

“Les personnes qui souffrent d’un cancer du sein peuvent être vaccinées du côté opposé à la tumeur”, conseille d’ailleurs le Dr Lehman, qui suggère d’injecter le vaccin dans la cuisse. Aux États-Unis, seulement 6,8 % des Américains ont reçu les deux doses du vaccin contre la Covid-19.

Source: Lire L’Article Complet