10 astuces pour aider un enfant qui n'aime pas lire

Nous sommes de plus en plus soucieux du rapport de notre enfant à la lecture. Difficulté d’apprentissage, désintérêt pour les textes scolaires, quand un enfant décrète qu’il n’aime pas lire, que faire pour l’aider ? Les conseils d’Eve Herrmann, spécialiste de la pédagogie Montessori et auteur de “mon enfant aime lire”, ed. Solar

Restez informée

Lire des histoires à voix haute

Quand un enfant grandit, on a tendance à délaisser la lecture à voix haute. Pourtant, avec son niveau, au début, il risque d’être confronté à des histoires moins intéressantes que celles lues par les adultes“, remarque Eve Herrmann. Quand la lecture devient une obligation, l’enfant peut se braquer. C’est pourquoi il est important de continuer ou de reprendre la lecture à voix haute comme quand il était petit. Pensez également aux CD audio, une bonne alternative chez les adolescents.

Les suggestions d’Eve Herrmann : Les aventures de Tom Sawyer (Marc Twain), Calpurnia (Jacqueline Kelly), Des histoires comme ça (Rudyard Kipling), Histoires des Jean-Quelque-chose (Jean-Philippe Arrou-Vignod) ou la bibliographie de Roald Dalh.

Ne rien s’interdire

Laissez-le faire son choix. Au lieu de lui laisser survoler la dernière de couverture, racontez lui de quoi parle l’ouvrage avec vos mots à vous afin qu’il puisse se faire son idée. “L’humour peut être une belle porte d’entrée vers la lecture“, constate l’auteure. “C’est une bonne occasion de partager et d’en rire ensemble“. Pensez à des indémodables comme les histoires du Petit Nicolas. Pas question de s’interdire les bandes dessinées ou les mangas (comme Chi pour les plus petits de Konami Kanata). L’essentiel est de proposer un menu varié et de qualité. Pensez aux romans et BD à série qui donnent envie de prolonger la lecture. Comme Les carnets de Cerise (Aurélie Neyret), ou Mortelle Adèle (Mr Tan et Diane le Feyer). Si votre enfant a besoin de fragmenter la lecture, proposez lui des ouvrages avec des chapitres courts comme L’arbre à souhaits de Katherine Applegate.

Accrocher des billets de lecture

Et si l’univers de la maison se colorait de petits papiers ? “Quand l’enfant apprend à lire, vous pouvez écrire les mots présents dans ses devoirs du jour sur des bouts de papier et les coller sur les objets”, conseille Eve Herrmann. “Table, cartable, colle… Pris dans le jeu, il pourra à son tour en rédiger lui-aussi.

Faire passer des phrases secrètes

Et si vous donniez à votre enfant des missions secrètes ? Donnez lui un billet avec une action. Par exemple : “j’ai très envie de faire un jeu avec toi“. Au vu de sa réaction, vous saurez rapidement s’il l’a lu. “Par ce biais, l’enfant comprend que la lecture est un moyen de communication”, note Eve Herrmann. “Quand l’enfant apprend à lire à l’école, il ne comprend pas toujours à quoi ça sert. Alors que la lecture et l’écriture sont un formidable moyen d’exprimer ses idées et de comprendre les idées des autres“.

Parler de ses propres lectures

Vous lui posez des questions sur ses lectures ? Et si vous lui parliez aussi des vôtres ? “Il est important de créer une relation autour du livre“, remarque Eve Herrmann. “En parlant de nos propres découvertes, on encourage son enfant à partager les siennes.

Lire le même livre que lui

Si on empruntait à la bibliothèque un ouvrage inscrit à son programme scolaire ? “Cela permet d’entamer la discussion : qu’est-ce que tu as pensé de ce passage ? Qu’imagines-tu qu’il va se passer ?“, encourage l’auteure.

Créer un coin cosy

Faites participer l’enfant à l’aménagement d’un coin lecture dans sa chambre. En fonction de ses goûts, vous pouvez créer une cabane ou un tipi, installer des poufs pour un espace douillet, organiser des paniers avec des ouvrages à disposition, fabriquer une jolie bibliothèque. L’objectif : valoriser les livres, montrer qu’ils ont de l’importance.

Faire la liste des plus et des moins

L’adolescent a parfois des passages à vide dans sa scolarité. Avec lui, faites une colonne pour les bénéfices et une pour les inconvénients. Les freins possibles à la lecture : je n’arrive pas à me concentrer, ça m’ennuie, je n’ai pas le temps, je préfère être avec mes copains. Et les points positifs : j’aime m’évader… Si les freins sont supérieurs aux bénéfices, voyez avec votre enfant comment les surmonter. La lecture l’ennuie ? Faites lui 5 propositions de livres qui pourraient l’intéresser. Il a du mal à se concentrer ? Déterminez avec lui le meilleur moment de la journée ou de la semaine où il est disponible. Il n’a pas le temps ? Instaurez un moment de lecture hebdomadaire pour toute la famille, par exemple le dimanche, où chacun lit chacun de son côté.

Organiser un club de lecture

Incitez-le à proposer à quelques-uns de ses amis de lire un livre et organisez une rencontre pour en parler. Votre enfant peut préparer les invitations, réfléchir à la décoration sur le thème choisi et à une activité à réaliser pendant cette rencontre, préparer des questions aux copains.

L’abonner à un magazine

Recevoir un courrier à son nom chaque mois, cela devient un cadeau pour l’enfant. Quelques titres qui font aimer la lecture : “J’aime lire” ou “Tétraslire” Pensez aussi aux magazines thématiques si votre enfant a une passion pour la nature ou l’histoire.

A lire : “Mon enfant aime lire“, Eve Herrmann, ed. Solar

A lire aussi :

⋙ Livres pour enfants : les meilleures histoires pour les aider à grandir

⋙ Dyslexie : les signes qui doivent alerter

⋙ 7 bonnes raisons de prendre l’habitude de lire une histoire à ses enfants

Nos meilleurs conseils chaque semaine par mail pendant 2 mois.
En savoir plus

Source: Lire L’Article Complet