Vincent Lagaf : ses rares confidences sur son rôle de père modèle

Alors qu’il apparaîtra le 30 août 2021 dans un épisode de Camping Paradis sur TF1, Vincent Lagaf a partagé de rares confidences sur son fils unique Robin. Dans un entretien accordé à Télé Star, vendredi 20 août 2021, l’animateur a notamment indiqué comment son métier avait influencé celui de sa progéniture.

  • Vincent Lagaf

Dans l’imaginaire collectif, Vincent Lagaf, c’est le copain rigolo. Celui avec qui tu pars, à l’aube, pour une grosse journée de sport dans l’eau. Le bon vivant avec qui tu partages brochettes d’histoires drôles et chipos. Ce trait de personnalité a permis à cet ancien GO de vacances de faire les belles heures de TF1 à la tête de divertissements à succès, comme Le Bigdil, Le Juste prix ou encore L’Or à l’appel. La même joie de vivre qui a donné envie à Cyril Hanouna de le sortir de sa traversée du désert, après son départ de la première chaîne, en incitant C8 de le mettre aux manettes de Strike!. Puis est venu le temps pour France 2 de relancer ce personnage authentique en lui trouvant le rôle de Mégagaf dans Fort Boyard. Mais qu’importe les marques de confiance, Vincent Lagaf n’a jamais été aussi à l’aise que sur TF1. C’est pourquoi il a clamé ses envies de revenir à ses premiers amours. Et c’est justement dans l’une des séries fortes de la Une que les téléspectateurs le retrouveront, le lundi 30 août 2021. Le trublion y donnera la réplique à Laurent Ournac dans Camping Paradis, incarnant un directeur de cirque en conflit avec son fils.

“Il a grandi sur les plateaux de mes émissions”

Un rôle à contre-emploi pour ce papa fier de sa progéniture, lequel a évoqué sa relation complice avec Robin dans un entretien accordé à Télé Star, le vendredi 20 août 2021. “On partage pas mal de passions, notamment l’amour des sports extrêmes, de l’adrénaline”, a-t-il confié à nos confrères, alors que père et fils pratiquant assidûment les mêmes disciplines. Un univers qui sied autant à son fils unique que celui de la télévision, car le jeune homme, devenu réalisateur de documentaires sportifs, a très vite découvert l’envers du décor. “Il a grandi sur les plateaux du Bigdil et du Juste prix. Il est né les yeux dans une caméra et les mains sur une table de montage”, a souligné cet artiste à multiples facettes, qui s’est évertué à éduquer son garçon avec les valeurs du travail. “J’ai très vite dit à mon fils qu’il fallait qu’il se débrouille tout seul s’il voulait vraiment faire ce métier. Et c’est ce qu’il fait”, a avoué Vincent Lagaf, fier que Robin ait pu concilier carrière professionnelle et passion. Le juste prix pour une relation apaisée.

A lire aussi : Patrick Bruel, ému : cette adorable déclaration pour les 18 ans de son fils Oscar

Source: Lire L’Article Complet