The Greatest Showman (C8) : qui était le vrai Barnum ?

Dans la comédie musicale The Greatest Showman (ce soir sur C8), Hugh Jackman interprète Phineas T. Barnum, l’inventeur du “plus grand cirque du monde”, businessman et bonimenteur né. Un biopic chatoyant qui fait la part belle au personnage, alors que le vrai Phineas n’était pas vraiment un enfant de cœur.

The Greatest Showman est un biopic en forme de comédie musicale consacré à l’Américain Phineas Taylor Barnum, l’inventeur du cirque moderne. Ce génie de la publicité tapageuse, qui s’était lui-même surnommé “le prince des charlatans” a créé au XIXe siècle les gigantesques cirques ambulants, mais aussi une nouvelle forme de spectacle à sensations, les Freak Shows (“spectacles de monstres”), consistant à exhiber nains, géants, femmes à barbe, frères siamois… Dans le film de Michael Gracey, l’homme campé par un flamboyant Hugh Jackman, est dépeint comme un être de sentiments, qui rassemble sous son chapiteau tous les déclassés, les renégats de la société, mû certes par l’appât du gain, mais surtout par la volonté de faire évoluer les mentalités sur le droit à la différence. Alors que le seul souci qu’a toujours eu ce génie du business aura été de se remplir les poches, la plupart du temps aux dépends d’autrui, comme l’explique cet article de Vanity Fair. Et il a fort bien réussi.

  • Jean-Pierre Pernaut quitte le 13h de TF1 : que pense Nathalie Marquay de sa décision ? (Vidéo)

    Non Stop People

  • Coronavirus : Jean-Marc Morandini se fait tester en direct dans Morandini Live (vidéo)

    Non Stop Zapping

  • Jean-Jacques Bourdin : Jean-Michel Cohen raconte les détails de leur brouille (Exclu vidéo)

    Non Stop People

  • Helmut Fritz "ancien chômeur" : ce que son single "Ça m'énerve" lui a rapporté (Exclu vidéo)

    Non Stop People

  • Guy Carlier aminci : son fils Carlito à l'origine de sa perte de poids, il se confie (Exclu vidéo)

    Non Stop People

  • Mort de Diana Rigg, héroïne de Chapeau melon et botte de cuir et Game of Thrones (Vidéo)

    Non Stop Zapping

  • C à Vous : Alain Juppé assume la phrase de Jacques Chirac sur "le bruit et l'odeur" et aurait pu la prononcer (Vidéo)

    Non Stop Zapping

  • Bernard-Henri Lévy et Alain Finkielkraut : pourquoi Michel Onfray ne les côtoie pas (Exclu vidéo)

    Non Stop People

  • Jean-Jacques Bourdin : Anne Nivat dévoile son plus gros défaut (exclu vidéo)

    Non Stop People

  • Jacky du Club Dorothée : comment il a géré l'arrêt de l'émission (Exclu vidéo)

    Non Stop People

  • Hapsatou Sy annonce son retour à la télévision et dévoile sa nouvelle émission (vidéo)

    Non Stop Zapping

  • Annie Cordy morte : Jean-Luc Reichmann dit tout de sa dernière apparition sur TF1 (Vidéo)

    Non Stop People

  • Morandini Live – Michel Delpech mort : sa veuve toujours en contact avec lui ? (Vidéo)

    Non Stop People


  • Jean-Pierre Pernaut quitte le 13h de TF1 : que pense Nathalie Marquay de sa décision ? (Vidéo)
    Ce mardi 15 septembre, Jean-Pierre Pernaut a annoncé qu'il allait quitter la présentation du JT de TF1. Dans son émission "Morandini Live" diffusée sur Cnews et Non Stop People, Jean-Marc Morandini a consacré une page spéciale à ce départ. L'occasion pour lui de recueillir la toute première réaction de sa femme, Nathalie Marquay.


    Non Stop People


  • Coronavirus : Jean-Marc Morandini se fait tester en direct dans Morandini Live (vidéo)
    Ce lundi 14 septembre, Jean-Marc Morandini a testé le test antigénique dans "Morandini Live" pour savoir s'il était positif ou non au coronavirus. Il a obtenu les résultats quelques minutes plus tard, en direct sur le plateau. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.


    Non Stop Zapping


  • Jean-Jacques Bourdin : Jean-Michel Cohen raconte les détails de leur brouille (Exclu vidéo)
    Jean-Michel Cohen était l’invité de L’Instant de Luxe ce lundi 14 septembre sur Non Stop People. Le célèbre nutritionniste en a notamment profité pour revenir sur sa brouille avec l’ancien animateur de la matinale de RMC, Jean-Jacques Bourdin.


    Non Stop People

VIDÉO SUIVANTE

Businessman sans scrupule

Né en 1810 dans le Connecticut au sein d’une famille modeste (son père court les petits boulots pour gagner son pain), Phineas T. Barnum est obligé de quitter l’école et se retrousser les manches à 15 ans, quand il perd son paternel. A 18 ans, en même temps qu’il ouvre un commerce avec l’aide de son grand-père, il organise des loteries. A 24 ans, tout juste devenu papa, il embarque sa femme et sa fille à New York, bien décidé à y faire fortune. Un jour, il a l’idée de louer à un Sudiste son esclave, une octogénaire aveugle et handicapée, pour l’exhiber dans un spectacle en faisant croire au public qu’elle est âgée de 161 ans et qu’elle a été la nounou de l’ancien président George Washington. Son spectacle de monstre (le premier “Freak Show”) fait salle comble. Il s’est trouvé un business juteux. Même après la mort de sa “bête de foire”, il exploitera le filon jusqu’au bout en faisant payer pour assister à son autopsie !

A 31 ans, il achète un ancien musée qu’il transforme en lieu de spectacle hybride, mêlant salle de lecture, théâtre, zoo, musée de cire, sans oublier un Freak Show. Le public y découvre entre autres des frères siamois chinois, Anna Swan, la “géante de Nouvelle-Ecosse”, ou encore “Tom Pouce”, proclamé “l’homme le plus petit du monde”, qui n’était âgé que de 4 ans au début des premiers spectacles et que Barnum a fait boire et fumer. L’entrepreneur, même s’il se déclarait opposé à l’esclavage, a aussi exploité deux jumeaux afro-américains, qui avaient été kidnappés, enfants, par un agent, ainsi qu’un autre Afro-américain, qui souffrait de microcéphalie. Barnum le renomma “Zip la tête d’épingle” et l’exhiba dans une cage.

Le “Roi du cirque”

Flairant toujours le bon filon, Barnum délaissa un temps ses bêtes de foire, et convainquit une chanteuse d’opéra suédoise, Jenny Lind, de partir pour une longue tournée au Canada et aux Etats-Unis avec lui. Le succès de ces concerts l’enrichit considérablement. En 1871, alors âgé de 61 ans, il créa ce qui allait faire sa renommée : son premier cirque itinérant, humblement nommé “The Greatest Show on Earth” (“le plus beau spectacle de la planète”). Une sorte de cité ambulante avec plusieurs chapiteaux pouvant accueillir 10 000 spectateurs, qui se déplaçait en grande pompe avec des dizaines de caravanes, charriant outre les clowns, les bêtes de foire et autres acrobates, de nombreux animaux exotiques arrachés à leur milieu naturel avec la plus grande brutalité, rappelle Variety. Barnum quitte ce monde en 1891 et reste à jamais associé au cirque dans toute sa démesure. Les vilaines histoires ont été cachées sous le tapis.

Source: Lire L’Article Complet