Roi de Thaïlande : le retour de sa favorite, un cauchemar pour la reine Suthida

En 2019, le roi de Thaïlande décidait de jeter en prison Sineenat Wongvajirapakdi, sa concubine officielle. Moins d’un an après, la maîtresse du souverain a été libérée. Une situation qui pourrait mettre en danger la reine Suthida.

Sa cruauté fascine autant qu’elle effraie. Rama X, le roi de Thaïlande, n’en finit plus de choquer les médias du monde entier avec ses extravagances. Que ce soit son confinement en Bavière avec ses vingt concubines… ou plus récemment son “pardon” envers l’une de ses anciennes maîtresses Sineenat “Koi” Wongvajirapakdi. Cette dernière a d’ailleurs fini par rejoindre son “amant” au sein de son harem dans le Grand Hotel Sonnenbichl, en Allemagne. Un an auparavant, en juillet 2019, le couple avait fait la une des journaux, quand la jeune femme de 34 ans avait été intronisée comme “concubine royale” devant la reine Suthida…avant de se voir brutalement retirer ses titres royaux et militaires, trois mois plus tard.

Le souverain avait décidé de jeter sa maîtresse en prison, pour motif de “déloyauté envers le roi”. L’infirmière de profession s’était rendue coupable d’avoir “agi contre la position de la reine en vue de servir ses propres ambitions”, comme l’expliquait les autorités dans un communiqué. La jeune femme aurait eu la mauvaise idée de vouloir s’élever “au même niveau que la reine”. Une audace qui a été sévèrement punie. Désormais, moins d’un an après cette “querelle”, le couple semble réconcilié. Comme le rapporte le Times, qui cite la Royal Gazette du pays, Mlle Sineenat Wongvajirapakdi (…) n’a jamais été déchue du titre d’épouse royale, de ses grades militaires et de ses décorations royales. Une situation qui en fait désormais l’une des principales rivales de la reine Suthida, la quatrième épouse de Rama X.

BREAKING—Palace sources in Thailand say the rumours are true that King Vajiralongkorn’s former official consort Sineenat "Koi" Wongvajirapakdi has been forgiven and will join him again at his luxury hotel in Bavaria. 1/5 pic.twitter.com/ExPDYe4DUO

Cruel avec les femmes

Il faut dire que dans le monde feutré du roi de Thaïlande, la moindre attention du monarque peut protéger de bien des dangers. L’homme, réputé pour son caractère odieux, n’hésite pas à répudier les femmes. Or, la reine Suthida et Sineenat Wongvajirapakdi témoignent d’un parcours similaire. Ancienne hôtesse de l’air, Suthida Tidjai, de son vrai nom, a été nommée comme commandante adjointe de l’unité des gardes du corps du roi, avant d’avoir le titre de général de l’armée. A la suite du divorce de Rama X, alors prince héritier, et de son ex-épouse Srirasmi Suwadee en 2014, elle a commencé une relation avec le fils de Rama IX, avant de devenir officiellement reine consort en mai 2019.

Ce n’est point un secret : la relation que nourrit Rama X, ou Maha Vajiralongkorn Bodindradebayavarangkun dans son nom complet, vis-à-vis des femmes est complexe, pour ne pas dire conflictuelle, voire sadique. Tous ses mariages se sont finis par des divorces houleux, avec des épouses qui s’enfuyaient à l’autre bout du monde, ou des répudiations. La liste macabre commence en 1977. Cette année-là, le roi de Thaïlande épouse sa première femme, la princesse Soamsavali Kitiyakara. Le mariage, qui donnera une fille en 1978, s’avère rapidement malheureux. En parallèle, Rama X vit avec une actrice Yuvadhida Polpraserth, qui lui donne cinq enfants (quatre garçons et une fille).

Sans pitié avec ses enfants

S’il finit par divorcer de sa première épouse en 1991 pour se lier à Yuvadhida, ces deuxièmes noces sont également un échec. En 1996, Maha Vajiralongkorn divorce de nouveau, alors que sa femme s’est enfuie aux Etats-Unis avec leurs enfants. S’il parvient à récupérer sa fille, le roi n’essaie pas de rentrer en contact avec ses fils. Il les renie et les déchoie de leurs titres royaux. Le destin de la troisième épouse du souverain est le plus terrible. Srirasmi Suwadee, rendue célèbre à la suite de la diffusion d’une vidéo d’elle dénudée, a été répudiée en décembre 2014. A l’époque, trois membres de sa famille sont également arrêtés pour crime de lèse-majesté. Le fils qu’elle a eu avec Rama X, Dipangkorn Rasmijoti, n’aurait désormais plus de contact avec sa mère.

Le retour de Sineenat Wongvajirapakdi sonnera-t-il la disgrâce de la reine Suthida ? Difficile de le dire pour le moment. Reste que la souveraine n’a pas rejoint son mari dans son harem bavarois. La jeune femme de 42 ans préfère vivre en Suisse une partie de l’année. C’est d’ailleurs là qu’elle a décidé de passer le confinement. Loin de la cruauté, sans doute, d’un mari imprévisible.

Crédits photos : PacificPressAgency / Bestimage

Source: Lire L’Article Complet