« Pourquoi t’as pas fermé ta grande gu***e » : François Berléand se confie

Dans On refait la télé, sur RTL, ce samedi 1er mai, François Berléand est revenu sur ses propos sur les Gilets Jaunes qui avaient fait polémique en février 2019.

A propos de


  1. François Berléand

Ses propos sur les Gilets Jaunes ont fait polémique. Près de deux ans après, François Berléand est revenu sur ses déclarations de février 2019 au cours desquelles il avait notamment dénoncé les dérives du mouvement. Invité de l’émission On refait la télé, sur RTL, ce samedi 1er mai, l’acteur de 69 ans a esquissé une once de regrets, après avoir vu les conséquences de ses propos sur sa famille. “Sachant que je ne suis pas sur Twitter, et nulle part ailleurs, c’est mon fils qui m’a appelé pour me dire ‘Qu’est-ce-que tu as encore dit comme connerie’. Lui aussi été insulté”, a-t-il indiqué, avant de se prendre la tête avec les mains et d’ajouter : Oh mon dieu ! Pourquoi t’as pas fermé ta grande gu***e?”.

À la suite de ses propos, François Berléand a confié avoir “eu un peu peur”. Non pas pour lui personnellement, mais pour ses enfants. L’acteur, vu notamment dans Les Choristes ou encore La Ch’tite Famille, a confirmé avoir refusé la protection policière qui lui avait été proposé. Il a également fait savoir que des “gens du métier” l’ont appelé pour lui manifester leur soutien face au tollé provoqué par ses déclarations au sujet des Gilets Jaunes. Sans toutefois dévoiler le nom de personnalités qui l’ont soutenu, François Berléand s’est souvenu au micro de RTL que la majorité lui disaient : “Je suis trop lâche pour le faire, bravo !”

"J'ai eu un peu peur pour mes enfants mais pas pour moi" François Berléand et les conséquences de ses propos sur les #GiletsJaunes dans @OnRefaitLaTele sur @RTLFrance Tout sur l'émission ➡️ https://t.co/wOlh4fKxdA pic.twitter.com/mMiRhzHxLD

“Moi, ils me font chier ! “

En février 2019, François Berléand avait perdu patience face aux manifestations successives des Gilets Jaunes. “Moi, ils me font chier ! Au début, on est solidaire on signe… Mais au bout d’un moment ça va…”, avait-il lâché sur les ondes de RTL. En décembre 2019, au cours d’un déplacement dans le Sud-Ouest, l’acteur s’était entretenu avec une vingtaine de Gilets Jaunes. Pour justifier ses propos, François Berléand avait déclaré qu’il avait trouvé “insupportable” autant de violence et de casse. “C’est la première fois de l’histoire qu’avait lieu une manifestation anti-gouvernementale sur les Champs Élysées. Ce défilé n’était pas autorisé”, a-t-il souligné en admettant qu’il avait “pété les plombs”. Réfutant les accusations de mépris, il avait précisé qu’il s’agissait simplement “d’un ras-le-bol”.

Article écrit avec la collaboration de 6Médias.

Crédits photos : AGENCE / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet