Muriel Pénicaud : pourquoi l’ex-ministre a dissimulé son cancer pendant son mandat

Invitée sur les ondes de RTL ce jeudi 20 mai, l’ancienne ministre du Travail a révélé avoir souffert d’un cancer et s’être soignée durant son mandat. Elle a expliqué pourquoi elle avait fait le choix de cacher sa maladie à son entourage professionnel ainsi qu’au public.

Muriel Pénicaud

Muriel Pénicaud fut ministre du Travail sous le gouvernement d’Edouard Philippe du 17 mai 2017 au 6 juillet 2020. La femme politique a décidé de se confier sur son parcours dans un ouvrage intitulé Pousser les murs (éd. de l’Observatoire), dans lequel elle révèle notamment avoir été victime d’un cancer durant son mandat. “Un cancer de la thyroïde, qui fut traité en toute discrétion pendant mon activité de ministre”, explique-t-elle dans son ouvrage. Car la politicienne de 66 ans avait choisi de garder ce secret pour elle et ne pas le révéler publiquement. Elle s’est donc livrée pour la première fois dans son ouvrage récemment paru, notamment afin de fournir des explications sur son débit de parole, pour lequel elle était parfois moquée, jugeant qu’elle parlait beaucoup trop vite et ne finissait jamais ses phrases. Un défaut qu’elle aurait depuis l’enfance, mais qui aurait été accentué par son cancer. “Ça a sans doute contribué à ma propension naturelle à commencer une nouvelle phrase avant d’avoir terminé la précédente”, a-t-elle expliqué.

En ce jeudi 20 mai, l’ancienne ministre a donné plus de détails sur RTL, notamment sur les raisons de ce choix : garder secrète sa maladie. Selon elle, c’était pour protéger sa carrière. Mais si elle en parle aujourd’hui, c’est dans le but de faire évoluer les mentalités sur la maladie au travail.

“Que la maladie ne soit pas un handicap”

Muriel Pénicaud a préféré cacher à l’époque sa maladie. Ce n’est pas toujours facile de le dire parce que le regard change et dans le monde politique qui est un monde sans pitié, je peux vous dire que la moindre vulnérabilité est utilisée, a-t-elle affirmé au micro de RTL. Donc j’ai décidé de ne pas le dire à ce moment-là.” D’autant que pour l’ancienne ministre, rien ne justifiait à ses yeux d’en informer quiconque, puisque cela ne remettait pas du tout en cause ses capacités professionnelles. “Je n’en ai jamais fait état. Je pense que ça ne justifiait pas de suspendre mes fonctions”, a-t-elle poursuivi.

Mais maintenant, il lui semble important d’aborder cette question de la maladie au travail. “Je pense à toutes les femmes et les hommes qui sont comme moi, qui ont une maladie chronique grave ou un cancer et qui veulent continuer à travailler. Ils ont raison”, s’est-elle justifiée. “Personne ne s’est aperçu de rien. Je ne l’ai dit à personne. Seulement à quelques proches intimes, révèle-t-elle. J’ai utilisé mes vacances pour me faire opérer et voilà. Je veux dire aussi que je suis très consciente qu’il y a beaucoup de gens au travail qui vivent ça. On n’est pas encore mûr et il faudra le devenir dans la société pour que la maladie ne soit pas un handicap qui fait que le regard change.” Muriel Pénicaud a fait passer son message.

Source: Lire L’Article Complet