Mort de Gérard Filipelli : le dernier des Charlots très ému

Quelques jours après la mort de Gérard Filipelli, Jean Sarrus, dernier membre des Charlots encore en vie, a souhaité lui rendre un bel hommage. Dans le Parisien, il revient sur les circonstances de leur rencontre et sur leur succès.

A propos de


  1. Gérard Filippelli

Gérard Filipelli, membre emblématique de la troupe comique Les Charlots, est mort à l’âge de 78 ans ce mardi 30 mars. Cette joyeuse bande était composée de Gérard Rinaldi, Gérard Filippelli, Jean-Guy Fechner, Luis Rego, Richard Bonnot et de Jean Sarrus, le dernier membre encore en vie. Celui-ci s’est d’ailleurs confié à nos confrères du Parisien, et n’a pas caché son émotion. “On a passé cinquante ans ensemble ! Phil était un amoureux fou de la musique et un excellent guitariste,” se souvient-il. Et d’ajouter : “C’était l’insouciance et la gentillesse. On s’est beaucoup amusé ensemble.”

Jean Sarrus se souviendra donc de ces scènes partagées à travers la France, de ces tubes à l’instar de L’apérobic, parodie de l’émission Gym Tonic de Véronique et Davina, et même de leurs nombreux sketchs. Cette interview est aussi l’occasion de connaître les circonstances de sa rencontre avec Gérard Filippelli. “On répétait sous le cinéma le Grand Rex avec Gérard Rinaldi et Luis Rego et il nous manquait un guitariste. Dans le groupe qui répétait avant nous, on a remarqué un certain « Phil », qui coupait la lumière quand son chanteur chantait faux. On lui a proposé de nous rejoindre,” dévoile-t-il.

Le succès leur a permis de voyager

Les Charlots ont enchaîné les succès, notamment au cinéma, grâce à des films comiques : Les Bidasses en folie ou Les Charlots contre Dracula, pour n’en citer que quelques uns. La recette de ce succès : le fait que les dialogues parlent au plus grand nombre. “C’était fou mais ce qui était le plus drôle, c’est que ça marchait dans le monde entier, car les dialogues étaient rares et simples. Du coup, faciles à traduire,” confie Jean Sarrus. Et de conclure : “On a énormément voyagé, on a fait toutes les grandes villes en Inde. C’était drôle de se voir parler en thaï, en hindi, en chinois.”

Crédits photos : Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet