Mort de Chadwick Boseman : les raisons de son silence sur sa maladie révélées

Le vendredi 28 août dernier, le monde entier apprenait stupéfait la disparition de Chadwick Boseman, le charismatique Roi T’Challa du film Black Panther. Son agent est revenu sur le silence qui a entouré la maladie de l’acteur de 43 ans, un cancer qu’il combattait avec ardeur depuis 2016…

Chadwick Boseman

Le cancer de Chadwick Boseman était sans doute le secret le mieux gardé d’Hollywood. Ni les studios Disney, ni les studios Marvel n’étaient au courant de ce que traversait l’acteur de 43 ans qui a succombé à la maladie la semaine dernière. On pourrait également compter sur les doigts d’une main le nombre de personnes qui connaissaient le secret de l’acteur, sa famille mise à part. Parmi eux son agent Michael Greene qui explique enfin les raisons de ce black out sur le sujet, dans une interview accordée au Hollywood Reporter cette semaine.

Chadwick Boseman son secret a créé le malentendu

Selon lui c’est l’éducation donnée par la maman de Boseman, Carolyn, qui est la clef du mystère : ” Elle lui a toujours appris à ne pas attirer l’attention, a-t-il indiqué avant d’ajouter : il avait aussi la sensation que dans le métier les gens s’excitaient d’un rien et c’était vraiment quelqu’un de très réservé “. Le prix à payer pour Boseman : subir la douleur en silence comme il l’a fait sur le tournage de son dernier film pour Netflix Ma Rainey’s Black Bottom, où il jouait avec Denzel Washington, un inestimable partenaire pour le jeune prodige : “Il souffrait terriblement pendant le tournage, a reconnu Michael Greene. Mais il se sentait capable de jouer avec Denzel […] c’était un projet qui l’excitait beaucoup“.

Mais l’attitude de Boseman a aussi créé un malentendu, dont l’un de ses partenaires à l’écran dans Da 5 bloods Clarke Peters s’excuse aujourd’hui. A son épouse qui lui avait demandé comment était le jeune comédien, il avait indiqué qu’il lui semblait un peu précieux : ” Il avait un kiné chinois qui lui massait le dos sitôt les scènes finies, sa maquilleuse lui massait les pieds, sa fiancée lui tenait la main , je me suis dit qu’il avait peut-être pris la grosse tête“, s’est-il souvenu à regret dans Good Morning Britain. L’acteur s’est remémoré les difficiles conditions de tournage : ” On tournait par 40 degrés, on courait avec un équipement de plus de 20 kilos sur le dos, et ce jeune homme a enduré ça…” “Je suis tellement désolé de l’avoir mal jugé “, a-t-il complété avant de fondre en larmes. Un témoignage en forme d’hommage à celui dont la disparition tragique marquera durablement le monde du cinéma…

Source: Lire L’Article Complet