Mort de Bastien Payet ("Les 12 coups de midi") : nouveau rebondissement dans l'enquête

C’est un drame qui avait touché de nombreux téléspectateurs. Vendredi 9 mars 2019, Bastien Payet, candidat de l’émission Les 12 coups de midi était roué de coups dans les rues de Reims et avait succombé à ses blessures quelques jours plus tard. Jeudi 26 août 2021, un nouveau rebondissement dans l’enquête vient d’avoir lieu.

  • Jean-Luc Reichmann

Diffusée depuis le mois de juin 2010, l’émission Les 12 coups de midi connaît un succès fulgurant. Chaque midi, plusieurs millions de téléspectateurs se donnent rendez-vous sur TF1 pour suivre le jeu emblématique de Jean-Luc Reichmann. Un succès qui se confirme avec la notoriété des maîtres de midi. En effet, en sortant de l’émission, certains deviennent de véritables stars, c’est le cas notamment de Paul, l’un des chouchous du public. Très attachés aux candidats, les téléspectateurs avaient été marqués par un terrible drame en 2019. Bastien Payet, candidat qui avait participé au jeu à l’été 2018 avait été passé à tabac rue Jeanne-d’Arc, à Reims dans la nuit du vendredi au samedi 9 mars 2019. Accompagné de trois amis, il avait été violemment agressé aux alentours de trois heures du matin. Il avait rapidement été pris en charge et transféré à l’hôpital de Reims en état d’urgence, malheureusement, après plusieurs jours de soins intensifs, le candidat de 23 ans succombait à ses blessures dimanche 10 mars 2019. Plusieurs suspects avaient alors été repérés sur les lieux du crime mais aucun d’entre eux n’avaient avoué les faits.

Une justice enfin rendue ?

Le journal L’Union avait fait un point sur l’enquête dans son édition du jeudi 5 mars 2020 : “Un an après, les trois personnes mises en examen pour ‘meurtre’, dans cette affaire ont été présentées hier matin au palais de justice de Reims pour qu’il soit débattu de leur maintien ou non en détention. À tour de rôle, les avocats ont plaidé un contrôle judiciaire; au terme de chaque délibéré, le juge s’y est opposé, conformément aux réquisitions du parquet qui avait évoqué la gravité du ‘trouble occasionné à l’ordre public’ et la nécessité d’’éviter toute concertation’ des suspects en raison de leurs ‘déclarations contradictoires.’ Les détentions provisoires ont été prolongées de six mois”, rapportait le journal. Mais l’enquête vient de connaître un nouveau rebondissement jeudi 26 août 2021 comme le rapport le journal Le nouveau détective : “L’instruction a pris fin en juillet dernier. Les trois suspects continuent de s’accuser mutuellement. On attend maintenant la décision du ministère public qui peut soit, demander le renvoi du trio infernal devant les assises pour ‘meurtre’ – crime passible de trente ans de réclusion – soit retenir une autre qualification, par exemple ‘coups mortels ayant entraîné la mort sans intention de la donner’, quinze ans minimum”. Une décision qui pourrait permettre à la famille de Bastien Payet d’enfin, faire le deuil.

Source: Lire L’Article Complet