Jamel Debbouze taclé par un humoriste amer !

Viré de Canal+ pour un sketch parodiant l’émission de Pascal Praud, l’humoriste Sébastien Thoen a réglé ses comptes, taclant au passage un certain Jamel Debbouze !

L’heure est aux règlements de compte pour Sébastien Thoen. En novembre dernier, l’humoriste était viré par Canal+, chaîne sur laquelle il officiait depuis 18 ans. La raison ? Sa participation à un sketch avec ses ex acolytes de la troupe d'”Action discrète” qui parodiait “L’heure des pros”, l’émission de débat animée par Pascal Praud sur CNews (chaîne appartenant au groupe Canal, Ndlr).

Seulement voilà, la parodie n’a manifestement pas fait rire les dirigeants de Canal et l’humoriste que l’on pouvait notamment retrouver sur la chaîne à la présentation du “Journal du hard” a été remercié. Un renvoi qui avait grand bruit puisqu’une pétition avait été lancée. 150 des salariés de la chaîne avaient signé une lettre de la Société des Journalistes (SDJ) pour apporter leur soutien à Sébastien Thoen.

Pour la première fois, l’humoriste est revenu sur cette éviction brutale dans les colonnes du Parisien. “Je suis triste car Canal, c’est ma chaîne, j’y étais depuis 18 ans, j’ai tout donné pour les abonnés, j’ai même été en garde à vue avec Action Discrète (…) On a trouvé un accord avec Canal. Ils ont été très courtois. J’ai fauté mais on a trouvé un deal!” a-t-il indiqué. Malgré cet optimisme de façade, Sébastien Thoen a adressé un tacle à l’encontre de collègue humoristes qui ne l’ont pas soutenus dans cette affaire, parmi lesquels Jame Debbouze. “En signe de protestation, le trio Eric et Ramzy et Jamel ont résilié leur abonnement à Gulli, Jonathan Cohen et Manu Payet ont fait la grève du selfie pendant 2 heures sur Instagram, et puis Nicolas Bedos s’est retiré de Twitter, ça m’a touché !” a-t-il lancé, non sans une pointe de sarcasme. Et de conclure, sur une note d’humour : “Mais il faut se détendre, mon histoire n’est pas si grave. Quand j’entends dans les restos clandestins que Marina Foïs a pensé à boycotter l’animation des César par solidarité, ça va trop loin !“, a-t-il lâché avec humour.

THL

Source: Lire L’Article Complet