« Il ne voulait pas qu’on le voie pleurer » : les bouleversantes confidences de Françoise Hardy sur son fils Thomas

Dans une interview accordée au Parisien mardi 6 avril, Françoise Hardy se confie sur son état de santé très fragile. Une réalité difficile à accepter pour son fils Thomas Dutronc, qui a craqué lorsqu’il a appris la nouvelle de son cancer.

Françoise Hardy

Thomas Dutronc

François Hardy va mal. La chanteuse de 77 ans sait qu’avec l’avancée de son cancer du pharynx, ses jours sont comptés. Pourtant, malgré ses appels au gouvernement pour légaliser l’euthanasie, elle n’a de cesse de se battre pour passer des jours meilleurs et lutter face à la maladie. Dans son combat, elle peut compter sur les deux personnes les plus importantes de sa vie : son ancien compagnon Jacques Dutronc et leur fils Thomas : “Chacun de nous s’inquiète pour l’autre et nous échangeons une infinie tendresse. C’est merveilleux de tenir autant l’un à l’autre et de pouvoir nous l’écrire au bout de plus de cinquante ans ! Notre fils Thomas et lui sont les êtres que j’aime le plus au monde“, déclare-t-elle notamment ce mardi 6 avril dans les colonnes du Parisien.

“Les larmes de Thomas m’ont tellement bouleversée”

Une longue interview dans laquelle elle révèle notamment ce qui la pousse à continuer : “Travailler malgré mon état et toutes les difficultés qui vont avec me fait du bien et me maintient en vie“, assure celle qui vient de publier un livre dans lequel elle commente ses plus grandes chansons. François Hardy revient également sur sa relation avec son fils Thomas Dutronc, révélant le choc que cela avait été d’apprendre en 2014 pour son cancer… en même temps que l’état de santé inquiétant de son grand-père. “Nous fêtions avec Jacques et Thomas mon anniversaire et celui d’une grande amie. Thomas a quitté la table. J’ai cru qu’il allait aux toilettes, mais cette amie m’a dit qu’il ne voulait pas qu’on le voie pleurer. Son grand-père chéri allait très mal et on venait de me diagnostiquer un lymphome : personne ne savait si je serais encore là dans un an”, raconte-t-elle. Une scène qui l’a secouée : Les larmes de Thomas m’ont tellement bouleversée que le lendemain en y pensant, j’ai écrit le texte de Tant de belles choses sur une très belle mélodie que je venais de recevoir”, se souvient-elle. En espérant qu’elle pourra encore écrire d’aussi beaux textes dans les années à venir, pour le plus grand bonheur de ses fans… et du plus grand d’entre-eux, son fils.

Source: Lire L’Article Complet