Harry et Meghan Markle parias : cette erreur stratégique évitée par Diana

Depuis leur départ fracassant aux États-Unis, suivi de leurs attaques contre la monarchie, le prince Harry et Meghan Markle sont persona non grata au sein de la famille royale. Un statut de paria évité par Lady Diana à son époque. Et pour cause, comme le révèle Newsweek, le lundi 16 mai 2022, l’aristocrate a tout fait pour rester au palais de Kensington.

Le prince Harry et sa femme, Meghan, ainsi que le prince Andrew, ne seront pas présents au balcon de Buckingham lors de la grande cérémonie du 2 juin marquant le début des festivités des 70 ans de règne d’Elizabeth II. « Après mûre réflexion, la reine a décidé que la traditionnelle apparition au balcon pour le Salut aux couleurs (Trooping the Colour) le jeudi 2 juin sera cette année limitée à Sa Majesté et aux membres de la famille royale qui effectuent des engagements publics officiels au nom de la reine », a ainsi révélé un porte-parole du Palais le vendredi 6 mai 2022. Officiellement, la souveraine de 96 ans avait soutenu le choix de son petit-fils et de sa femme de s’émanciper de la couronne, en janvier 2020, pour aller vivre aux États-Unis. Mais force est de constater que depuis qu’ils se sont mis en retrait de la famille royale, les Sussex n’ont plus de privilèges. Une situation que la princesse Diana n’aurait jamais reproduite, selon l’avis de la journaliste Tina Brown, auteure du livre The Palace Papers : Inside the House of Windsor.

En effet, d’après Tina Brown, dans des propos relayés par Newsweek, le lundi 16 mai 2022, Lady Diana comprenait l’importance de conduire le changement social au sein même de la monarchie, consciente que son association royale était la force de sa notoriété. « Diana a toujours voulu modifier le pouvoir dans la structure de la famille royale. Elle ne voulait pas être hors de la monarchie », a déclaré la journaliste. Et de préciser : « Elle voulait conserver son titre, qui a été confisqué. Mais elle est restée vivre au palais de Kensington. Rien ne l’aurait éloignée de cela ». En perdant son titre d’altesse royale, Diana, bien que restant, au demeurant, princesse de Galles, n’a plus été reconnue comme membre à part entière de la famille royale. Pour autant, à l’inverse de Meghan et Harry, cela ne l’a donc jamais empêchée d’œuvrer comme tête d’affiche de la monarchie.

>>> PHOTOS – Meghan Markle et Harry plus amoureux que jamais aux Invictus Games 2022

Meghan Markle et Harry : la date de leur prochaine apparition dévoilée 

Malgré leur éviction du balcon de Buckingham, Meghan Markle et le prince Harry ont annoncé le 6 mai dernier qu’ils se rendraient en Angleterre avec leurs deux enfants Archie et Lilibet pour le jubilé d’Elizabeth II. « Le prince Harry et Meghan, le duc et la duchesse de Sussex sont ravis et honorés d’assister aux célébrations du jubilé de platine de la reine en juin avec leurs enfants« , a indiqué le représentant des époux dans une déclaration relayée par Hello! le 6 mai 2022. Ce déplacement en famille, sur le sol anglais, sera donc le premier pour le clan.

Article écrit en collaboration avec 6Medias

Crédits photos : Backgrid USA / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet