Guillaume Gallienne en deuil : Thierry, le frère du comédien, est mort

Il y a quelques années, Guillaume Gallienne avait mis en scène sa famille recomposée au théâtre puis au cinéma dans Les garçons et Guillaume, à table !. Le clan est aujourd’hui en deuil… Thierry Gallienne, le demi-frère de l’acteur est décédé à l’âge de 70 ans.

Guillaume Gallienne traverse une épreuve douloureuse. L’acteur a perdu son demi-frère, Thierry Gallienne, né du premier mariage de son père, Jean-Claude Gallienne. Comme le rapporte le Figaro dans son édition du 9 novembre, il est décédé le 4 novembre dernier à Saint-Cloud, dans les Hauts-de-Seine à l’âge de 70 ans. Une disparition tragique pour le comédien qui avait déjà été touché en 2013 par la mort de sa demi-soeur Bénédicte, née également des premières noces de son père.

Ce sont ses proches qui ont annoncé la triste nouvelle à nos confrères. “La cérémonie religieuse sera célébrée en l’église Saint-Clodoald, à Saint-Cloud, dans l’intimité familiale, le mardi 10 novembre, à 10h30”, a précisé l’avis de décès qui, en plus de Guillaume Gallienne, a mentionné plusieurs membres de la famille comme la veuve de Thierry Gallienne et leurs quatre enfants, Alexis, Alice, Adrien et Arthur, mais aussi sa belle-mère Melitta Rotvand, la seconde épouse de Jean-Claude Gallienne et mère du comédien et ses trois frères, Cyrique, David et Mathieu.

Il a grandi au sein d’une famille recomposée

Issu d’une famille recomposée, le comédien de 48 ans a eu des difficultés à trouver sa place dès son plus jeune âge. Dans son film autobiographique, intitulé Les Garçons et Guillaume, à table !, pour lequel il avait reçu deux prix au Festival de Cannes, il racontait de façon drôle et touchante son enfance et son adolescence au sein de cette cellule familiale atypique.

Au cours de sa vie, l’acteur a toujours entretenu une relation complexe avec son père, décédé en 2009. Dans Psychologies, la papa de Tado avait notamment confié : “Mon père pouvait être drôle, à sa façon. Il est mort avant la sortie du film, mais il avait vu la pièce. Sauf qu’il avait oublié son sonotone. Bel acte manqué”, avait-il expliqué, avant d’ajouter avec honnêteté : “J’avais pris la mesure des dommages collatéraux qu’il avait causés, pas tant à moi qu’à des personnes que j’aime… Mais bon, il est mort dans d’atroces souffrances. Il a payé très cher.”

Crédits photos : BESTIMAGE

Source: Lire L’Article Complet