Fermeture des bars et restaurants, rassemblements limités… ce qu’il faut retenir des annonces d’Olivier Véran

Mercredi 23 septembre 2020, le ministre de la Santé, Olivier Véran, a annoncé une liste de mesures strictes pour lutter contre la propagation de la Covid-19 en France, et ce, dès lundi prochain.

Restez informée

C’est une conférence de presse qui a jeté un froid. Mercredi 23 septembre 2020, le ministre des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran, a annoncé de nouvelles mesures encore plus strictes que les précédentes pour lutter contre la propagation de la Covid-19 sur le territoire français. Et pour cause, depuis quelques jours, l’évolution de la courbe de personnes contaminées dans l’Hexagone progresse de façon inquiétante. Si de nouveaux “clusters” ont été repérés notamment à Agde ou encore Marseille, il n’empêche que les autres régions de France ne sont pas en reste… À tel point que le gouvernement s’est réuni pour prendre le taureau par les cornes pour protéger ses concitoyens mais aussi et surtout pour éviter un second confinement. Pour cela, Olivier Véran a fait part de quatre mesures applicables dès lundi 28 septembre.

Des régions placées en “alerte renforcée”

Durant la conférence de presse, Olivier Véran a dévoilé un nouveau système de classement des niveaux d’alerte sur le territoire français. Le ministre de la Santé a présenté une toute nouvelle carte sur laquelle certaines régions sont classées en “alerte renforcée”, comme c’est le cas pour Lille, Toulouse, Saint-Etienne, Rennes, Rouen, Grenoble, Montpellier, Paris et les départements de la petite couronne en “alerte renforcée”. Pour ce qui est de Bordeaux, Lyon et Nice, les trois villes sont maintenues en “alerte renforcée”. Cette nouvelle classification des territoires français induit une série de nouvelles restrictions sanitaires.

Des regroupements encore plus limités

Pour ce qui est des territoires placés en “alerte renforcée”, la limite de personnes autorisées dans des grands événements (concerts, spectacle, tournoi…) est désormais de 1.000 personnes à compter de samedi 26 septembre prochain. Les fêtes locales ou fêtes étudiantes sont par conséquent interdites jusqu’à nouvel ordre. Pour ce qui est des rassemblements dans l’espace public, les groupes de personnes ne devront pas dépasser la limite de dix personnes.

Fermeture des bars à 22h pour les villes en “alerte renforcée”

Olivier Véran a également mis à jour les restrictions imposées aux bars et restaurants à travers tout le pays. À partir de lundi 28 septembre 2020, les établissements de détente cités ci-dessus se trouvant dans des villes en “alerte renforcée” devront fermer au plus tard à 22 heures. Au sujet des gymnases, salles de sport ou salles des fêtes, même règle : fermeture imposée à 22 heures au plus tard.

Marseille et la Guadeloupe placées en “alerte maximale”

Au sujet de Marseille et de la Guadeloupe, le dispositif est largement renforcé. Désormais, les deux territoires sont placés en “alerte maximale” : ils devront donc fermer totalement leurs bars et restaurants à partir de lundi 28 septembre 2020 et ce, pour au moins deux semaines. Et pour cause, le taux d’incidence est supérieur à 100 pour 100.000 habitants chez les personnes âgées, et atteint les 250 personnes pour 100.000 habitants au total. Pour la mairesse de Marseille, Michèle Rubirola, cette décision est punitive : “J’apprends avec étonnement et colère une décision pour laquelle la Mairie de Marseille n’a pas été consultée. Rien dans la situation sanitaire ne justifie cette annonce. Je n’accepte pas que les Marseillais soient victimes de décisions politiques que personne ne peut comprendre”, a-t-elle écrit sur Twitter.

Interrogé à l’issue de sa déclaration sur l’hypothèse d’un nouveau confinement total ou partiel, Olivier Véran a exclu, pour l’heure, tout reconfinement futur : “Nous n’envisageons pas de reconfinement généralisé et nous ne souhaitons pas de reconfinement, quelle que soit sa forme.”

Source: Lire L’Article Complet