Emmanuel Macron giflé : cette interview d’un des acolytes de l’auteur, peu avant les faits

Emmanuel Macron a été giflé par un homme mardi 8 juin 2021, lors de son déplacement dans un lycée hôtelier de Tain-l’Hermitage, dans la Drôme. Peu avant ce geste, le journaliste Paul Larrouturou avait interrogé l’auteur ainsi que ses acolytes, pour Quotidien diffusé sur TMC.

  • Emmanuel Macron

Cette vidéo a fait le tour des réseaux sociaux. Mardi 8 juin 2021, Emmanuel Macron a reçu une gifle de la part d’un individu, lors d’un bain de foule dans la Drôme. À la veille de la réouverture des restaurants, le chef de l’État s’était rendu dans le lycée hôtelier Tain-l’Hermitage. Les images tournées par Quotidien et diffusés sur TMC risquent, elles aussi, de faire grand bruit. En effet, peu avant les faits, le journaliste Paul Larrouturou s’était approché de l’auteur et ses acolytes, pour les interroger. “Qu’est-ce que vous faites, tous les trois ici ?”, leur avait-il lancé. Et l’un d’entre eux de répondre : “Rien, on vient voir notre cher Monsieur Macron.” Cet homme avait ensuite ajouté : “Il y a des choses qu’on devrait dire mais qu’on ne peut pas dire, malheureusement, (comme par exemple), le déclin de la France. On a un cher Président qui dit qu’on n’a pas de culture. Et je trouve ça triste.” Notre confrère lui avait ensuite demandé s’il était engagé politiquement. “Assez oui, un parti qui est mort. Plutôt l’anarchie qu’autre chose.”

Paul Larrouturou s’était ensuite adressé aux deux autres personnes, plus en retrait, dont l’homme qui a giflé le chef de l’État. Si ce dernier, bras croisés, n’a pas pris la parole, l’individu qui se trouvait à ses côtés avait déclaré : “On sait que vous avez tendance à détourner les propos qui peuvent être donnés, dans ce média. (…) Je ne ferai pas plus de commentaire.” Comme l’explique le journaliste de Quotidien sur les images, tous les trois sont restés très calmes, jusqu’à l’arrivée d’Emmanuel Macron.

L’auteur risque jusqu’à trois ans de prison et 45 000 d’amende

Deux personnes ont été interpellées, a indiqué la préfecture de la Drôme. D’après Le Monde, le parquet de Valence a précisé que ces deux hommes âgés de 28 ans, ont été placés en garde à vue à 13h45 pour violences sur personne dépositaire de l’autorité publique. Les deux Drômois sont “inconnus de la justice”, a ajouté Alex Perrin, procureur de la République à Valence. Et d’ajouter : “À ce stade des gardes à vue, leurs motivations ne sont pas connues.” Les deux individus nés en 1992 et originaires de Saint-Vallier (Drôme) seraient “complices”, rapporte Le Point. D’après la préfecture, l’homme au tee-shirt vert aux cheveux longs, qui porte le coup sur les images, n’aurait pas touché Emmanuel Macron, puisque la gifle aurait été “esquivée”, précise l’hebdomadaire. La deuxième personne interpellée est celle derrière la caméra. Ces faits sont passibles de trois ans de prison et 45 000 euros d’amende.

Incroyables images de @PaulLarrouturou dans #Quotidien qui, sans le savoir, a pu (brièvement) s’entretenir avec l’agresseur d’Emmanuel Macron quelques heures avant les faits. #giflepic.twitter.com/X3omkFiWHm

Source: Lire L’Article Complet