« Du bon sens » : Gérald Kierzek fait une mise au point sur la fin du masque dans les transports

Alors que ce lundi 16 mai marque la fin de l’obligation du port du masque dans les transports en France, le Dr Gérald Kierzek n’a pas manqué de faire le point sur les mesures sanitaires. L’occasion pour le médecin urgentiste d’appeler à la prudence dans les lieux à risque.

La France continue de lever les restrictions anti-Covid. À partir du lundi 16 mai 2022, le port du masque n’est plus obligatoire dans les transports collectifs. Sont concernés : le métro, le bus, le train, l’avion et les taxis. « C’est une bonne chose, car la situation sanitaire le permet depuis longtemps déjà », indique le Dr Gérald Kierzek sur Twitter. Pour autant, le pass sanitaire est toujours requis pour accéder aux Ehpad ainsi qu’aux hôpitaux. Par ailleurs, comme l’indique le médecin urgentiste sur le réseau social, le port du masque est soumis à la décision des directeurs des établissements des lieux de santé et de soins, notamment les pharmacies ou encore les laboratoires de biologie médicale. La raison : la présence de patients à risque. « Ça sera affiché et à ce moment-là, il faudra respecter cette obligation. C’est un décret qui le précise. Cela me semble être du bon sens », explique le Dr Gérald Kierzek.

Par ailleurs, il reste recommandé de porter un masque dans les lieux clos et lors des grands rassemblements pour les personnes fragiles, du fait de leur âge ou de leurs pathologies. « En revanche, quand les endroits sont ventilés, quand vous avez peu de croisement de gens à risques, là ça n’a pas de sens de garder le masque », précise le Dr Gérald Kierzek. Et de rappeler qu’il y a une population qui doit absolument respecter les gestes barrières : « Les plus de 65 ans ou les individus qui ont vraiment des facteurs de risques. » L’occasion pour le médecin urgentiste de conclure sur l’importance de porter un masque en cas de maladie.

>>> PHOTOS – Martin Blachier, Didier Raoult, Gérald Kierzek… Ces médecins et spécialistes santé qui ont marqué la crise sanitaire

🎥vidéo d'actualité😷Le gouvernement a annoncé la levée du port du masque obligatoire dans les transports.C'est une bonne chose car la situation sanitaire le permet depuis longtemps déjà.Le bon sens veut qu'on le garde dans les lieux à risque.On fait le point sur ces mesures pic.twitter.com/rD5RGNuRqu

Covid-19 : des sous-variants moins inquiétants ?

Comme l’a rappelé Doctissimo, le 16 mai 2022, le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) a invité les différents pays d’Europe à surveiller l’émergence des sous-variants d’Omicron BA.4 et BA.5. « Effectivement, il y a de fortes chances pour que ces sous-variants circulent largement en Europe, mais ce ne sont pas des sous-variants ‘inquiétants’, car si leur contagiosité augmente, leur virulence diminue, au contraire. Et donc, la bonne nouvelle c’est que ces sous-variants donnent grosso modo les symptômes d’un rhume« , a expliqué le Dr Gérald Kierzek au média. En France, ce vendredi 13 mai, il a été dénombré 32.773 nouveaux cas de Covid-19, un chiffre en baisse de 18 % par rapport au vendredi d’avant.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias

Crédits photos : Pierre Perusseau / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet