Dominique Besnehard : ses anecdotes sur Pierre Richard et Jean-Claude Brialy

Invité sur le plateau de Quotidien dans le cadre de la promotion de son livre le 28 mai 2021 sur TMC, l’ancien agent artistique Dominique Besnehard s’est livré à quelques confidences au sujet de Pierre Richard et de Jean-Claude Brialy.

  • Dominique Besnehard

Producteur de la série Dix pour cent, Dominique Besnehard a exercé durant de très nombreuses années la profession d’agent artistique au sein de l’agence Artmedia. Une longue expérience dans laquelle il a puisé l’inspiration pour écrire non seulement la fiction à succès de France 2, mais aussi un livre baptisé Artmedia : une histoire du cinéma français. De passage sur le plateau de Quotidien dans le cadre de la promotion de cet ouvrage le 28 mai 2021 sur TMC, celui qui fut notamment l’agent de Nathalie Baye a dévoilé quelques anecdotes concernant Pierre Richard et Jean-Claude Brialy.

Après que Dominique Besnehard ait expliqué qu’il gérait les carrières de plus de 150 artistes lorsqu’il était travaillait chez Artmedia, Yann Barthès s’est exclamé en affirmant qu’il était “impossible de gérer la carrière de 150 personnes”. “Il n’y a pas que des acteurs,” a répliqué le producteur de Dix pour cent, en soulignant le fait qu’il était “plus simple” de gérer les carrières des écrivains. “On ne les a pas tous les jours au téléphone,” a précisé l’ancien agent, qui a récemment affirmé ne pas vouloir de Jean-Luc Mélenchon comme président de la république. “C’est surtout les acteurs qui prennent beaucoup de temps. En plus, il y en a certains qui en prennent plus que d’autres,” a ajouté Dominique Besnehard, avant que l’animateur de Quotidien ne lui réclame des noms.

“Jean-Claude Brialy, il m’appelait 4 fois par jour”

“Pierre Richard était très présent parce qu’il appartenait à une époque où, en fin de compte, quand on appelait il fallait répondre. Et moi, je ne répondais pas forcément dans la minute, donc il s’énervait,” a expliqué le producteur, avant d’enchaîner avec une autre anecdote sur Jean-Claude Brialy. “Il m’appelait 4 fois par jour. Avec lui, si je ne m’étais occupé que de l’écouter, je ne travaillais pas. Il me racontait qui il avait rencontré la veille comme actrice, ce qu’il savait comme potins etc. Donc, cela prenait du temps et moi je lui disais : ‘Attend Jean-Claude je dois travailler’,” a révélé Dominique Besnehard, qui a récemment avoué se sentir coupable de la mort de Dalida.

Source: Lire L’Article Complet