"Des paillettes dans ma vie" : Ines Reg en fait une marque

Désormais, utiliser la formule "des paillettes dans ma vie" pourrait coûter très cher aux marques qui la prennent. Son auteure, Inès Reg aurait déposé la formule à l’Institut national de la propriété industrielle.

Inès Reg n’a plus besoin de Kevin pour mettre des paillettes dans sa vie. Le 21 août dernier, l’humoriste reprochait à son petit ami de ne pas l’aider à vivre “sa meilleure vie”. Désormais, la jolie brune va (enfin !) avoir des “moulures au plafond” grâce au succès de son sketch vu plus de 3,2 millions de fois. Devenue virale, la vidéo fait le tour du web en quelques heures et ses répliques reprises.

View this post on Instagram

LES MECS TOUT EST UNE QUESTION DE CALCUL ! @kevindebonne

A post shared by Ines Reg (@inesregmec) on

LES MECS TOUT EST UNE QUESTION DE CALCUL ! @kevindebonne

Des marques surfent sur la tendance et utilisent sa formule sur les réseaux sociaux à l’instar de McDonald’s, Leroy Merlin ou encore Interflora et Kiabi. D’autres vont même jusqu’à commercialiser des t-shirts avec son expression. Désormais, ces petits clins qui risquent de leur coûter très cher. Selon les informations du Parisien, l’avocat d’Inès Reg aurait déposé la formule à l’Institut national de la propriété industrielle (Inpi) pour en faire une marque protégée.

Le média rapporte que plusieurs sociétés auraient été mises en demeure pour avoir utilisé les fameuses “paillettes” de l’humoriste sans son accord. Parmi elles, l’enseigne de vêtements pour jeunes Bizzbee qui avait envoyé” le SMS promotionnel indiquant : “Tu veux mettre des paillettes dans ta vie ? On t’offre 10 euros dès 30 euros d’achats”. “Toute la communication autour du sujet a été retirée” et “un t-shirt était en cours de création, on a arrêté”, a expliqué Gwenola Malagie Toulemonde, directrice marketing de Bizzbee au Parisien.

La redac’

A voir aussi :Exclu Vidéo : Ines Reg : “J’ai pas un humour de meufs, mais comme toutes les meufs je parle des garçons, notre réel problème !”

Source: Lire L’Article Complet