Derrière la rupture de Meghan Markle et Harry avec les Windsor : orgueil, déceptions et représailles

LONG FORMAT – Le 19 février 2021, soit plus d’un mois avant la révision définitive de leurs statuts, Meghan Markle et le prince Harry ont confirmé leur retrait de la famille royale. Le Megxit est désormais officiel et irrévocable. Une “liberté” gagnée dans la douleur et les réprimandes. Chez les Windsor, comme chez les Sussex, l’amertume est grande…

Un conte défait. Le samedi 19 mai 2018, qui aurait cru que les mariés du jour, célébrés par les Windsor, le Royaume-Uni et le monde entier, s’imposeraient comme le pire cauchemar d’Elizabeth II et de l’institution monarchique ? Près de trois ans après leurs noces et leurs premiers pas d’altesses royales, Meghan Markle et Harry ont pourtant brûlé les ponts avec la famille royale.

Besoin de liberté, bouffée d’orgueil, délire paranoïaque ? Difficile de comprendre ce qui a réellement motivé l’échappée sans retour des Sussex. Début 2020, il n’était encore question que d’une prise de distance transitoire. Pour Elizabeth II, contrainte de gérer un couple peu enclin à se soumettre aux traditions, en tous cas. Ce 19 février 2020, Sa Majesté a dû se rendre à l’évidence que les Sussex ne reviendraient jamais jouer les seconds rôles au sein du giron royal. La boîte de Pandore n’a pas été refermée pour autant. Explications…

Ce qu’implique le Megxit définitif

Après un déménagement en catastrophe en Californie, organisé depuis Vancouver, Meghan Markle et Harry n’ont pas attendu la fin de leur détachement transitoire de la famille royale pour réitérer leurs voeux d’émancipation. Fixée au 31 mars 2021, soit un an après l’entrée en vigueur du Megxit, l’échéance du Megxit a donc été devancée. Le 19 février, la sentence est tombée tel un couperet. Elizabeth II n’a rien cédé aux Sussex et les a privés de leurs patronages en lien avec la Couronne, après avoir eu écho de leur projet d’interview avec Oprah Winfrey.

Délestés de leurs fonctions représentatives d’altesses royales et libres de gagner leur vie, à condition de respecter les valeurs de la Couronne, Harry et Meghan espéraient conserver plusieurs de leurs engagements et réclamaient une nouvelle prolongation de cet entre-deux. Le fils cadet de Charles n’a pas seulement perdu ses titres militaires, véritable camouflet pour cet ancien soldat de l’armée britannique. Il a également dû renoncer aux patronages de la Rugby Football Union, de la Rugby Football League et du Marathon de Londres. La perte est moindre du côté de son épouse. Meghan Markle n’assurera plus, malgré la déception de ses pairs comédiens, son unique patronage royal : la promotion du National Theater. En charge de l’institution pendant plus de quatre décennies, Elizabeth II l’a lui avait confiée en 2019 en geste d’affection et de soutien. Il ne fallait pas négliger ces honneurs…


  • Faites du sport ou fitness à prix malins sur Amazon


    Sponsorisé

    Amazon


  • Faites ceci pour corriger une mauvaise posture et soulager les maux de dos


    Sponsorisé

    TrueFit


  • Le nouveau gadget auto qui élimine comme par magie les rayures et les bosses


    Sponsorisé

    NanoMagic

Source: Lire L’Article Complet