"Chernobyl" : la série, diffusée jeudi 27 mai sur M6, est-elle fidèle à la réalité ?

La mini-série dramatique Chernobyl sera diffusée sur M6, jeudi 27 mai 2021. La production, américano-britannique revient, avec une grande précision sur la catastrophe nucléaire survenue en URSS, en 1986.

Restez informée

Chernobyl sonne un peu comme un chef d’œuvre. La mini-série dramatique produite par HBO, dans le catalogue de OCS depuis mai 2019, est diffusée à partir du jeudi 27 mai 2021 sur M6. Trente-cinq ans après la catastrophe nucléaire, la série – qui a obtenu quatre-vingt-dix récompenses, dont dix Emmy Awards et deux Golden Globes, se veut comme le miroir de l’accident survenu le 26 avril 1986, en URSS. “La série ne fait pas de concessions et montre absolument tout : les ravages de la radioactivité sur le corps humain, les animaux que l’on tue à bout portant pour éviter la contamination… Rien n’a été coupé. Les scènes difficiles, on les assume. C’est aussi la raison pour laquelle on a accompagné cette diffusion de la signalétique d’interdiction aux moins de 12 ans” concède Christine Bouillet, la directrice de la programmation de M6 dans un entretien accordé au journal Le Point.

La série Chernobyl s’est-elle accordée quelques libertés scénaristiques ?

“Les babouchkas typiques de la province qui parlent dehors, les aliments et les ustensiles de cuisine, (…) les chaussures, les coiffures. Même les petits seaux qu’utilisaient les citoyens soviétiques pour sortir les poubelles. Ils sont même parvenus à retrouver ces merdes !reconnaissait le journaliste Slava Malamud, élevé dans l’URSS dans les années 80, sur Twitter. Si Chernobyl a été saluée pour la reconstitution visuelle de l’évènement, la série a toutefois romancé quelques faits. Les acteurs sont tous anglophones (et joués par des Britanniques !) tandis que les rôles auraient dû être tenus par des moscovites ou des ukrainiens.

Par ailleurs, quelques personnages ont réellement existé comme l’apparatchik Boris Chtcherbina et le scientifique Valeri Legassov. Pour autant, Chtcherbina et Legassov sont mis en avant de façon “un peu exagérée estime Galia Ackerman, auteure de nombreux ouvrages sur la catastrophe. M6 diffusera, en parallèle deux documentaires afin de comparer l’œuvre et la réalité. “La Bataille de Tchernobyl de Thomas Johnson, date de 2006 et avait été tourné pour célébrer le 20e anniversaire de la catastrophe. Nous l’avons évidemment réactualisé (…). Il montre d’ailleurs combien la série est exacte et minutieuse” conclut Christine Bouillet.

Source: Lire L’Article Complet