Cette Miss France qui s’est mariée avec un prince

Élue Miss France 1930, Yvette Labrousse a épousé Mohammed Chah, un prince pakistanais également appelé prince Aga Khan III. Retour sur leur histoire d’amour.

Restez informée

Elle la sixième femme à avoir décroché l’écharpe de Miss France. Née le 15 février 1906, Yvette Labrousse a eu un destin hors du commun. Élue Miss France 1930, la Lyonnaise née d’un père chauffeur de tramway et d’une mère couturière a épousé un prince. Plusieurs années après son sacre, l’ancienne reine de beauté, devenue mannequin, s’est installée au Caire, où elle a fait la rencontre de Mohammed Chah, appelé aussi prince Aga Khan III. “Il lui susurre qu’il la connaît depuis toujours, qu’il a suivi son parcours dans la presse. Elle a 38 ans, lui 67. Il est alors considéré comme le plus riche du monde“, apprend-on dans le magazine Gala, paru jeudi 12 novembre 2020.

“Une union totale et une parfaite compréhension”

Yvette Labrousse et le prince Aga Khan III se sont mariés en 1944. Une union sur laquelle le souverain des ismaéliens s’était confié dans ses mémoires, The Memoirs of Aga Khan : World Enough and Time, publiées en 1954. “Si un mariage idéal est celui où règnent une union totale et une parfaite compréhension, sur le plan spirituel, moral et affectif, alors je puis dire que tel est le nôtre […] notre mariage eut lieu à un moment de ma vie où j’avais le plus grand besoin de sympathie et de compréhension. Au cours de mes graves maladies de ces dernières années, ma femme m’a prodigué ses soins et sa tendresse ; elle a été pour moi un précieux réconfort et un constant soutien. Il m’a enfin été donné d’atteindre avec elle à ce havre merveilleux qu’est une totale union d’âme et d’esprit.

Après son mariage, Yvette Labrousse s’est convertie à l’islam et a obtenu le titre de “Bégum“, qui équivaut à celui de princesse. Devenue veuve en 1957, l’ancienne reine de beauté n’a jamais refait sa vie et a honoré la mémoire de son époux jusqu’à son dernier souffle. Plusieurs fois par an, la Française allait déposer une rose rouge sur la tombe de son défunt mari, pour qui elle a fait élever un mausolée à Assouan. Yvette Labrousse est décédée le 1er juillet 2000, à l’âge de 94 ans.

Source: Lire L’Article Complet