Angelina Jolie contrariée : ce petit revers face à Brad Pitt

En pleine bataille judiciaire face à Brad Pitt pour la garde de leurs enfants, Angelina Jolie a essuyé un premier revers ce lundi 16 novembre, rapporte le Daily Mail.

Pas de drapeau blanc à l’horizon. Fraîchement séparé de Nicole Poturalski, Brad Pitt se prépare à faire face aux exigences d’Angelina Jolie, bien décidée à obtenir la garde exclusive de leurs enfants. L’actrice, déterminée à en découdre, vient pourtant de perdre une première bataille, informe le Daily Mail ce lundi 16 novembre.

Alors que ses avocats avaient réclamé le 10 août dernier la démission du juge John W. Ouderkirk, en charge de l’affaire, l’accusant de ne pas avoir été totalement honnête au sujet de ses relations professionnelles avec l’une des avocates de Brad Pitt, Anne C. Kiley, la Cour supérieure de Californie dans le comté d’Orange a officiellement statué que ce dernier resterait en charge du dossier. Le tribunal a estimé que le juge Ouderkirk n’avait jamais caché ses relations d’affaires passées avec l’équipe juridique de Brad Pitt et qu’Angelina Jolie en était par ailleurs parfaitement informée.

Angelina Jolie, contrainte d’abattre ses dernières cartes ?

Selon une source proche du dossier, l’interprète de Maléfique, qui livre une véritable guerre à Brad Pitt, comptait sur la démission du juge John W. Ouderkirk pour gagner du temps. “Elle a parfaitement le droit de le faire“, confiait l’initié à Page Six, et d’ajouter, “mais si elle pensait être en position de force dans cette procédure judiciaire, elle n’aurait pas besoin de le faire. C’est un cas classique de quelqu’un qui s’attend à une décision défavorable“. Les avocats de Brad Pitt avaient de leur côté dénoncé une “tentative tardive” et “à peine voilée” de retarder ce nouveau procès au détriment de leurs enfants, qui, selon eux, sont les personnes qui “souffrent le plus” de cette situation inextricable.

Crédits photos : BESTIMAGE

Source: Lire L’Article Complet