N’oubliez pas les paroles encore critiquée : la prod’ calme le jeu

“N’oubliez pas les paroles” était encore dans le viseur des téléspectateurs. L’émission de Nagui a une fois de plus déçu le public. La production est donc intervenue sur Twitter, le 24 mars 2020.

Le confinement imposé par Emmanuel Macron lors de son discours du 16 mars 2020 a eu un impact sur la sortie des films ou les tournages des séries ou émissions. Nombreuses sont en effet les productions à avoir tout stoppé, dont celle de N’oubliez pas les paroles. Si elle avait eu le temps de mettre en boîte le tournoi des Maestros, l’émission n’a pas été diffusée au grand dam des téléspectateurs.

Nombreux sont en effet les fans de N’oubliez pas les paroles à avoir crié leur colère après avoir découvert que le tournoi, qui devait être diffusé le 24 mars, avait été remplacé par une émission spéciale sur le coronavirus. La production a donc posté un message sur Twitter hier soir afin de répondre au public mécontent. “#NOPLP Non, nous ne serons pas là pour le tournoi de Maestros. Les émissions n’ont pas pu être modifiées à temps pour la diffusion de ce soir. Pas d’énervement s’il vous plaît 😉 cc @nagui.

#NOPLP Non, nous ne serons pas l pour le tournoi de #Maestros
Les missions n’ont pas pu tre modifiestemps pour la diffusion de ce soir.
Pas d’nervement s’il vous plait 😉 cc @nagui

Ce n’est pas la première fois que les téléspectateurs s’insurgent sur les réseaux sociaux. Dans le cadre du confinement, il a été demandé à ce que les gestes barrières soient respectés, comme le fait de ne pas serrer la main d’une autre personne ou de faire la bise. Certaines séquences de Nagui en train d’embrasser une candidate par exemple ont donc choqué le public. Voyant que la colère commençait à gronder sur les réseaux sociaux, la production avait donc posté : “Bonsoir, nous recevons de nombreux messages de votre part. Les émissions diffusées actuellement ont été tournées il y a quelques semaines. AVANT les mesures prises. Ne vous offusquez pas que Nagui fasse des bises !

Source: Lire L’Article Complet