Moundir : après le Covid, grosse inquiétude sur l'un des ses organes vitaux…

Alors qu’il était parvenu à se débarrasser du Covid, Moundir voit les problèmes de santé s’accumuler : alors qu’une embolie pulmonaire lui avait diagnostiquée, c’est désormais l’un de ses organes qui alerte…

Le combat n’est malheureusement pas fini pour Moundir. Il y a plusieurs semaines, l’ancien aventurier de Koh-Lanta était contaminé par le Covid : rapidement, son état s’est aggravé et il a dû être pris en charge dans un établissement hospitalier. “15 jours d’hospitalisations, 4 jours de réanimation, 18 kilos de perdus, 60% de ma masse musculaire partie, poumons infectés à 75%, réapprendre à marcher, réapprendre à respirer, réapprendre à se laver, réapprendre à trouver le sommeil… Non, non, cela n’arrive pas que aux personnes âgées“, confiait-il récemment sur les réseaux sociaux. Lors de sa convalescence après s’être débarrassé du virus, une embolie pulmonaire lui avait alors été diagnostiquée.

À lire également

Éric Zemmour : les lourdes accusations d’une élue contre le polémiste…

Sur Instagram ce mardi 27 avril, Moundir a malheureusement partagé une autre mauvaise nouvelle. Cette fois, c’est un de ses organes vitaux qui nécessite une attention toute particulière. “Après les longs traitements (car je pense avoir tout eu en terme de douleurs et soucis liés aux inflammations pulmonaires), après avoir découvert ensuite mon embolie pulmonaire de l’artère gauche du poumon), puis enfin un épanchement plurale (poche d’eau) qui provoquait les douleurs insupportables, après tout cela désormais, les résultats sanguins montrent que mon foie a pris cher (doliprane la cause, corticoïdes) et qu’il faut vite surveiller tout cela pour éviter des complications encore…“, confie-t-il.

Une publication partagée par Moundir (@moundirofficiel)

Malgré cette nouvelle épreuve de taille, Moundir regarde vers l’avant et compte bien remporter ce combat. “Malgré les douleurs, les traitements mais aussi les doutes, l’incertitude, les peines et j’en passe, je dois quand même continuer à être meilleur chaque jour et bosser, bosser et re-bosser pour que mon esprit soit blindé et entraîner mon corps à avancer durant la rééducation”, lance-t-il.

O.W.

Source: Lire L’Article Complet