Meurtres à Orléans (France 3) – Michèle Bernier : "Je suis fan de cette collection !"

ARCHIVE. Avec la fiction “Meurtres à Orléans”, rediffusée ce vendredi soir sur France 3, Michèle Bernier rejoignait la longue liste prestigieuse des actrices qui ont mené l’enquête dans cette collection phare. Nous avions rencontré la comédienne en 2018 qui nous en disait un peu plus sur son rôle…

Il paraît que ce Meurtres à Orléans est un rêve devenu réalité pour vous…

Oui ! J’ai toujours aimé cette série, le fait que ce soit systématiquement un duo, pas forcément amoureux, des faits historiques, des légendes mêlées aux enquêtes, c’est formidable !

Vous êtes une férue d’histoire ?

Pas vraiment. Mais je vous rassure, je vois très bien qui est Jeanne d’Arc ! (Rires)

Le téléfilm s’ouvre sur une scène de meurtre pendant les fêtes johanniques justement. Vous n’avez pas eu peur de provoquer un scandale au sein du comité d’organisation ?

C’est vrai qu’au départ, ils étaient inquiets. Mais c’est une fiction ! On ne tue pas Jeanne d’Arc pour la seconde fois. Son histoire sert juste de base à notre enquête. Je ne soupçonnais pas l’importance de ce personnage à Orléans…

Le personnage de Charlotte vous ressemble-t-il, au-delà du fait d’être mère et grand-mère ?

Au-delà bien sûr du fait d’être mère et grand-mère ! Oui. J’aime l’histoire de cette femme qui garde tout ce qu’elle à en elle. Je ne suis, moi-même, pas quelqu’un qui s’exprime beaucoup sur des choses très intimes…

À lire également

Je préfère qu’on reste amis (France 2) – Michèle Bernier : “Quand un homme me plaît, je lui dis”

Mais vous, contrairement à elle, nous n’avez jamais braqué une arme sur votre gendre !

Non, il est très gentil mon gendre ! On s’entend très bien. Mais c’est une scène qui m’a beaucoup perturbée. Je ne suis pas à l’aise avec les armes à feu. Je les manie un peu comme si elles étaient brûlantes.

Vous formez un duo très attachant avec David Kammenos !

Il est tellement génial, David ! J’ai adoré travailler avec lui. On ne se connaissait pas et on a flashé tout de suite l’un sur l’autre. On est devenus très amis. C’est un acteur avec un jeu très intense, qui ne se contente pas du minimum. Il est sans cesse en train de chercher. Et on a tout déchiré au karaoké de fin de tournage !

Il paraît que vous l’avez surnommé “Atomic Bomb” sur le plateau…

C’est vrai ! (Rires). Il est quand même très très beau garçon. Toutes les filles du plateau l’ont chouchouté. Il était loin d’être abandonné.

Ça vous fait du bien qu’on vous propose des rôles plus “sérieux” ?

Oui c’est flatteur que des réalisateurs arrivent à voir autre chose dans ma personnalité. Ça me permet d’avancer. La télévision est ouverte, elle nous apporte beaucoup plus de choix dans les rôles. Les chaînes veulent plaire vite au plus grand nombre, elles sont moins sectaires.

Meurtres à Orléans, est rediffusé ce vendredi 31 juillet 2020, à 21h05 sur France 3.

Interview Amandine Scherer

Source: Lire L’Article Complet