Meurtres à la pointe du Raz (France 3) Faut-il regarder la fiction avec Evelyne Bouix et David Kammenos ?

France 3 programme ce soir Meurtres à la pointe du Raz, une fiction policière portée par Evelyne Bouix et David Kammenos… Mais qu’en ont pensé les critiques ?

Le corps d’une vieille femme est retrouvé échoué sur la plage, au pied de la Pointe du Raz. Alors que les premiers éléments de l’enquête semble se diriger vers une noyade, la piste du meurtre est finalement envisagée. Cette affaire criminelle réveille une vielle légende Bretonne encore particulièrement répandue dans la région. Il s’agit de l’histoire d’Ankou, un ouvrier de la mort, qui vient à bord de sa charrette, recueillir les âmes des défunts pour les faire passer sur l’autre rive. Les enquêteurs cherchent à comprendre qui joue ainsi sur les peurs des habitants…

À lire également

Meurtres à la pointe du Raz (France 3) Évelyne Bouix : “Je rêvais d’incarner une femme flic”

France 3 dégaine ce soir Meurtres à la pointe du Raz, une fiction policière sur une série de crimes, en Bretagne, où se mêlent secrets de famille et légendes. Au casting on retrouve Evelyne Bouix son premier rôle d’enquêtrice, au côté de : David Kammenos (Falco), ou encore Nadia Roz (Peplum)… Alors on regarde ?

Pour Télé 7 Jours, ce “téléfilm au scénario bien ficelé qui nous plonge dans les vieilles légendes locales, est servi par d’excellents acteurs avec en prime les paysages sauvages et somptueux de la Bretagne”. Même son de cloche du côté de Télé Z qui souligne : “Des décors sublimes, un duo qui fonctionne bien et des seconds rôles bien campés“. Idem pour Téléloisirs qui a apprécié ce “nouvel opus de la collection “Meurtres à” au cœur d’une légende bretonne“. En revanche Télé Câble Sat : déplore que “L’enquête s’efface bien vite derrière une intrigue familiale ridicule et peu crédible“.

Les notes :

Télé 7 Jours : Bien (2/4)

Télé Loisirs : Bien (3/5)

Télé Câble Sat : moyen (1/4)

Télé Z : Bien (2/3)

Meurtres à la pointe du Raz : samedi 3 avril à 21h05 sur France 3

Sarah Ibri

Source: Lire L’Article Complet