Captain America : first Avenger (TMC) – Comment Chris Evans a failli rater le rôle de sa vie

Après “Les 4 Fantastiques”, Chris Evan enfilait pour la première fois en 2011 le costume de Captain America dans le premier opus de cette saga également estampillée Marvel. Un blockbuster à voir ce soir sur TMC.

En 1941, Steve Rogers, un jeune homme gringalet et réservé, tient à s’engager dans l’armée pour combattre les nazis aux côtés des Alliés. Réformé par les médecins militaires parce que jugé trop chétif, il se porte alors volontaire pour participer à un programme expérimental ultra-secret. Par le biais d’une irradiation, les médecins parviennent à transformer Steve Rogers en super soldat au service des valeurs éternelles de l’Amérique…

À lire également

Captain America (TF1) : Bientôt l’adieu aux armes du super-héros ?

Dans la grande famille des superhéros Marvel, c’est une sacrée bonne pioche ! De l’action, du spectacle, de l’humour emmené par Chris Evans en protecteur de l’Amérique. Après avoir incarné le rôle de Johnny Storm alias La Torche Humaine dans Les 4 Fantastiques, l’acteur endosse pour la deuxième fois le costume d’un héros de l’écurie Marvel. Du « tout bon » pour les amateurs ! Pourtant, Chris avait d’abord refusé ce job en or : “J’ai dit à un ami : “Si le film se plante, je suis foutu. Si c’est un succès, je suis foutu !” Je suis assez attaché à ma vie privée et ce genre de rôle peut devenir une prison. En fait, j’avais la trouille !” D’ailleurs, il n’arrivait pas en tête de liste des castings. Les producteurs commencent par auditionner une foule de jeunes coqs, dont John Krasinski (The Office) et Chace Crawford (Gossip Girl). Ils ne font pas l’affaire.

À lire également

Avengers : la jeune actrice Lexi Rabe (Morgan Stark) harcelée par des fans

Arrive le tour de Chris Evans car le réalisateur, Joe Johnston, croit dur comme fer en lui : “Il a tout. Du charme et un air juvénile, mais il est aussi capable de se comporter en homme et en chef. Il semble tout droit sorti d’une BD.” Ça tombe bien, le film s’inspire d’un comics culte aux USA. On lui a proposé le rôle sans véritable audition : “On l’a juste fait venir pour lui montrer des croquis, raconte Johnston. Il a réagi avec un tel enthousiasme que, pour moi, le deal était scellé.” D’autant que l’acteur n’est pas cher. Evans consent à ne toucher « que » 300 000 dollars (210 000 euros) de cachet pour le premier Captain America et s’engage pour six films au total. Trois Captain America, trois Avengers et des apparitions dans d’autres productions Marvel. Dix ans de service au bas mot. On comprend mieux le tatouage du mot « loyauté » sur le bras droit de Chris…

Captain America : first Avenger, est à suivre jeudi 3 septembre à 21h15 sur TMC.

Philippe Guedj

Galerie: Superman Returns : les clins d’oeil à ne pas manquer dans le film de Bryan Singer (Allocine)


Source: Lire L’Article Complet