C à Vous (France 5) dévoile les coulisses du deepfake de Plus belle la vie ! (VIDEO)

À partir de ce mardi 17 novembre, “Plus belle la vie” a recours au deepfake pour remplacer l’actrice Malika Alaoui. “C à Vous” s’est intéressé à l’envers du décor de ces séquences.

Quand la comédienne Malika Alaoui a appris qu’elle avait été en contact avec une personne contaminée par le Covid-19, elle a dû s’absenter des plateaux de tournage de Plus belle la vie à la dernière minute. Dans l’urgence, et pour la première fois de son histoire, la série a décidé de la remplacer par Laura Farrugia, qui reprend le rôle de Mila dès ce soir, mardi 17 novembre, et ce jusqu’au 28 décembre prochain.

Mais c’est seulement à partir du 26 novembre que le visage de Malika Alaoui disparaîtra temporairement de l’antenne. Pour réduire le temps de son absence, Plus belle la vie a choisi d’avoir recours au deepfake, un trucage qui permet de remplacer le visage d’une personne. Géraldine Gendre, la productrice, a expliqué les raisons de cette décision dans C à Vous sur France 5 : “C’est un vrai enjeu économique, social, (…) il était hors de question pour nous d’arrêter la diffusion pour un impondérable“.

À lire également

Plus belle la vie recourt au deepfake pour remplacer une actrice atteinte du Covid-19

Plus belle la vie est ainsi la première série française à utiliser cette méthode, appliquée au sein de “quatre séquences” qui ont dû être réécrites pour être techniquement réalisables. “On est tous obligés de trouver des solutions. (…) C’est du dépannage“, a-t-elle ajouté.

C’est au YouTubeur French Faker, qui est derrière le deepfake utilisé par Nicolas Canteloup sur TF1, que l’équipe a fait appel. Ce défi a représenté pour lui neuf jours de travail pour chaque minute d’antenne ! Basé à Toulouse, il a accepté de répondre aux questions de C à Vous lors d’un appel en visio, mais en dissimulant son visage. “C’est en montrant son visage qu’on peut faire un deepfake des autres personnes. C’est important de faire de la prévention à ce sujet en ne montrant pas son visage“, a expliqué celui qui est très sollicité par des personnes malveillantes.

À lire également

Déprogrammation : Un si grand Soleil remplacé par l’interview de Barack Obama

“Énormément de fois, c’est triste à dire, même. Et j’ai toujours refusé”, raconte-t-il. La majorité du temps, les demandes ont pour but de mettre le visage d’une personnes sur celle d’un acteur ou d’une actrice pornographique afin de fabriquer des fausses sextapes et salir la réputation de quelqu’un. Les femmes sont “les plus touchées par les deepfake non éthiques, donc c’est dramatique“, alerte French Faker, dont le “combat” est aussi de “montrer que le deepfake éthique, ça existe“.

Hugo Mallais

Source: Lire L’Article Complet