"Heartbreaker (sur les violences policières) est hélas toujours pertinent aujourd’hui" : Mick Jagger à propos de l’édition deluxe de "Goat’s Head Soup"

Paru en 1973, Goat’s Head Soup, dont une édition deluxe sort vendredi 4 septembre, est un album mal aimé des Rolling Stones. Un disque cannibalisé par le hit single Angie. Cette ballade inusable, Keith Richards avait commencé à l’écrire alors qu’il se trouvait en réhab dans une clinique suisse où il était censé soigner son addiction à l’héroïne. En l’entendant, l’avisé Mick Jagger venu à son chevet avait tout de suite flairé le tube. Il ne s’était pas trompé.

Enregistré en grande partie en Jamaïque, qui devint dès lors un point d’ancrage pour Keith Richards, Goat’s Head Soup ne contient pourtant aucun accent reggae. Successeur du fabuleux Exile On Main Street, cet album survient dans un moment de flottement pour les Stones. Ils vivent loin les uns des autres. Le groupe semble tâtonner, manquer de direction. Il expérimente. Ce sera aussi le dernier album avec le guitariste Mick Taylor.

“Scarlet” avec Jimmy Page, l’un des trois inédits proposés sur cette réédition

“Heartbreaker” parmi les pépites de cet album sous estimé

Goat’s Head Soup n’en recèle pas moins une poignée de pépites. Comme l’incomprise ballade psychédélique Can You Hear The Music pour laquelle on avoue un gros faible, tout comme le piano désaxé de Hide Your Love et la chanson de Keith Coming Down Again. Mais il y a aussi Doo Doo Doo Heartbreaker, une diatribe contre les policiers à la gachette facile dans laquelle le “heartbreaker” n’est pas un bourreau des cœurs mais quelqu’un qui troue la peau et le cœur de part en part.

The police in New York City they chased a boy right through the park / And in a case of mistaken identity they put a bullet through his heart“, commence la chanson. (“La police de New York a pourchassé un gamin dans le parc / Et s’étant trompés de personne ils lui ont tiré une balle en plein cœur”). “Policiers assassins, avec vos calibres 44 (Magnum), Je veux en finir avec votre monde (de violence)“, dit le refrain écrit par Mick Jagger, qui s’était sans doute inspiré du cas de Clifford Glover, 10 ans, abattu par erreur en avril 1973 dans le quartier du Queens à New York.

Ce n’est pas nouveau, ça dure depuis toujours“, se désolait Mick Jagger ces jours-ci au micro de la nouvelle radio d’Apple Music Hits à propos du racisme et des violences policières aux Etats-Unis. “C’est une vieille question qui n’a jamais été vraiment réglée. Ça continue depuis 200 ans ou plus. (Cette chanson) Je l’ai écrite vers 1973 au vu de mon expérience à New York. C’était d’actualité alors, mais il se trouve que c’est hélas encore pertinent aujourd’hui”.

“Doo Doo Doo Heartbreaker”, un classique qui évoque les violences policières

Trois inédits 

Sur l’édition deluxe on entend une première version instrumentale de Heartbreaker avec les pianistes Billy Preston et l’organiste Nicky Hopkins. On y trouve également une jam instrumentale de Dancing With Mr D sans Mick Jagger, sur laquelle brille la slide guitar de Mick Taylor.

Cependant, la grande affaire de cette réédition est censée être la sortie de trois inédits. “Les inédits (d’époque), pour moi, ça signifie toujours beaucoup de travail“, raconte Mick Jagger à Rolling Stone (en anglais). Il s’agit en effet de morceaux qui n’avaient pas été retenus et sont souvent inachevés. Le frontman a changé d’avis en entendant la musique “pas mauvaise du tout” qu’avait exhumé son label à l’occasion de cette réédition.

Il a ainsi écrit les paroles de All The Rage, bouclant enfin cette chanson commencée il y a 47 ans. On ne va pas vous mentir : sans être déshonorante, cette curiosité ne restera pas au firmament de la discographie des Stones.

On a été bien plus surpris par Scarlet sur laquelle figure le guitariste de Led Zeppelin Jimmy Page, proposée ici en deux versions remix, et plus encore par la sautillante Criss Cross (voir le clip paru cet été ci-dessous). Cette chanson “était entièrement terminée” à l’époque selon Mick Jagger. “Je ne sais pas pourquoi nous ne l’avons pas mise sur un album qui ne contient que 10 titres“, s’étonne-t-il au micro d’Apple Music Hits. 

“Criss Cross”, un inédit déjà bouclé en 1973 mais néanmoins rejeté à l’époque


“All The Rage” un inédit terminé par Mick Jagger 47 ans après

Keith et Mick on écrit de nouveaux morceaux

Et maintenant ? Repartis en tournée en Amérique du Nord en 2019, les Stones étaient censés reprendre la route en 2020. Mais la pandémie de Covid les a assignés à résidence. Le sportif Mick Jagger, qui a subi en avril 2019 une opération du cœur et était confiné dans son château en Touraine, dit avoir écrit de la musique et s’être maintenu en forme. Keith a aussi écrit de nouveaux morceaux.

En avril dernier, les Rolling Stones ont sorti par surprise Living in a Ghost Town, leur premier inédit depuis 2012. Une chanson qu’ils avaient enregistré “récemment” avec quelques autres et dont la thématique (une ville fantôme) collait comme un gant au présent.

Actuellement, Mick Jagger termine ces nouvelles chansons enregistrées avant mars 2020 et tente d’en écrire de nouvelles. “J’essaye de travailler le plus dur que je peux. J’essaye de faire de nouvelles chansons“, dit-il à Apple Music. “Je m’éclate et je parle au reste du groupe. Mais je suis sûr que nous nous retrouverons ensemble bientôt, dès que possible.” Le groupe pense même sortir de nouveaux titres bientôt. “Je pense que nous avons cinq, six, ou sept morceaux“, précise Keith Richards à Rolling Stone. “Maintenant, si ce truc (le Covid) doit continuer, peut-être devrions nous réfléchir à les sortir d’une autre façon“.

Une chose est sûre, tous deux meurent d’envie de retrouver la scène. “Je ne m’imagine pas faire quoi que ce soit d’autre“, reconnait Keith. Quant à Mick, il se dit prêt à donner des concerts distancés s’il n’y a pas moyen de faire autrement. Même en temps de pandémie, la retraite n’est toujours pas à l’ordre du jour pour le groupe de rock le plus endurant de la planète.

En attendant, on peut écouter le live énergique de 15 titres proposé sur cette édition deluxe enregistré au Forest National de Bruxelles le 17 octobre 1973 durant la trournée européenne après la sortie de Goat’s Head Soup. Leur dernière tournée en compagnie de Mick Taylor. 

Goat’s Head Soup des Rolling Stones éditions deluxe et super deluxe (Universal) sortie vendredi 4 septembre 2020

Source: Lire L’Article Complet